Compteurs Intelligents

L’Agence Régionale de Santé peut vous aider à retrouver votre ancien compteur


ROBIN DES TOITS
Correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris

Tél. : 33 1 47 00 96 33

E-mail : contact@robindestoits.org

Le 8 nov. 2017

 

Bonjour,
je viens de raccrocher avec l’ARS Bretagne cf. lien ci-dessous, et j’ai longuement échangé avec le médecin qui m’a recommandé de suivre la démarche suivante :
écrire à l’ARS pour signaler sa situation concernant l’electro-sensibilité…
chaque courrier fait semble t il l’objet d’une réponse qui précise la marche à suivre pour retrouver son ancien compteur, oui vous lisez-bien, retrouver son ancien compteur
mon interlocuteur médecin, m’a précisé que dans la réponse de l’ARS tout était expliqué pour retrouver son ancien compteur.
Le Ministère de la santé m’a précisé mon interlocuteur est informé.
Il m’a aussi confirmé que le Linky ce n’est pas une obligation, et que depuis quelques mois, l’ARS Rennes était très sollicité sur le sujet (de plus en plus)
le lien Breton de l’ARS :

ARS Bretagne

6, Place des Colombes
> CS 14253
 35042 Rennes Cedex
Tel : 02 90 08 80 00

Le compteur surconsomme car il envoie des informations et crypte vos données personnelles

 

http://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-ouest-lyonnais/2017/11/20/le-compteur-linky-d-une-saint-genoise-de-90-ans-disjoncte-22-fois-en-trois-jours

www.leprogres.fr
À son âge, S. D. ne s’attendait pas à s’improviser équilibriste pour relancer son compteur électrique. Pourtant, fin octobre, la voilà perchée sur un …

Saint-Genis-Laval – Vie Quotidienne Le compteur Linky d’une Saint-genoise de 90 ans disjoncte 22 fois en trois jours

À son âge, S. D. ne s’attendait pas à s’improviser équilibriste pour relancer son compteur électrique. Pourtant, fin octobre, la voilà perchée sur un tabouret pour avoir du chauffage dans son appartement.

Récit.

«  Ce compteur est plus sensible que l’ancien », a déclaré un technicien Enedis à sa cliente qui passait son temps à réenclancher son Linky jusqu’à 14 fois par jour. Photo Victoria HAVARD La panoplie de S. D. comprend une petite lampe torche pour son compteur intérieur (à gauche), une lampe torche moyenne et un tournevis pour le compteur extérieur (à droite). Sans oublier le tabouret ! Photo Victoria HAVARD

La panoplie de S. D. comprend petite lampe torche pour son compteur intérieur (à gauche), moyenne lampe torche et tournevis pour le compteur extérieur (à droite). Sans oublier le tabouret ! Photo Victoria HAVARD
«  Ce compteur est plus sensible que l’ancien », a déclaré un technicien Enedis à sa cliente qui passait son temps à réenclancher son Linky jusqu’à 14 fois par jour.
Photo Victoria HAVARD
La panoplie de S. D. comprend une petite lampe torche pour son compteur intérieur (à gauche), une lampe torche moyenne et un tournevis pour le compteur extérieur (à droite). Sans oublier le tabouret !
La situation en est presque devenue hilarante pour cette résidente des Récollets. Installée depuis huit ans dans cet appartement situé derrière la mairie de Saint-Genis-Laval, S. D. s’est vue installer un compteur Linky le 26 septembre dernier. « Enedis m’avait annoncé la venue d’un technicien pour le changement de compteur entre le 17 et le 24 septembre. Finalement, il est venu le 26, alors que j’étais absente. C’est à mon retour que j’ai vu le nouveau compteur. »

L’engin vert anis, c’est Linky, compteur “intelligent”. Mais pour S.  D., c’est devenu “la bête”. « Pendant un mois, tout s’est bien passé. Mais le 30 octobre, il a commencé à disjoncter. »

Entre se chauffer et se nourrir, il faut choisir !

Ce jeudi-là, le compteur Linky disjoncte 14 fois. Le lendemain, rebelote, avec pas moins de cinq  relances nécessaires. Le vendredi, Linky a de nouveau disjoncté trois fois.

Avec l’aide de sa fille et de son gendre, S. D. tente donc de contacter un technicien Enedis. « Nous sommes passés de service en service, avec des temps d’attente considérables à chaque fois, explique la fille de S. D. Et pendant tout ce temps, ma mère est restée sans chauffage ! »

Alors qu’un premier rendez-vous est proposé entre le 13 et le 17 novembre, l’urgence de la situation pousse le fournisseur à envoyer un premier technicien dès le 31 octobre. « Il était très sympathique, mais nous a expliqué qu’il ne pouvait rien faire pour nous. » En guise d’explications, ils devront se contenter de : «  Ce compteur est plus sensible que l’ancien. »

Le gendre de S. D. décide alors de prendre l’affaire en main, et contacte un ami électricien, qui se déplace jusqu’à l’appartement de la nonagénaire. «  Il a tout fait disjoncter avant de relancer quelques fusibles seulement. » Lors de la venue du second électricien, quelques neuf jours plus tard, S.  D. apprend que son compteur, d’une puissance de 3 kVa, devrait être poussé à 6 kVa pour que ses appareils fonctionnent. « Et donc payer deux  fois plus cher », ajoute la fille.

Enedis répond

« Payer plus cher, qu’importe tant que l’on peut disposer de ses appareils électriques ! », fait remarquer la retraitée. En effet, l’appartement de S. D. étant entièrement alimenté à l’électricité, l’utilisation simultanée des plaques de cuisine et du chauffage entraîne une situation qu’elle ne connaît que trop bien : la disjonction du compteur.

Le dernier technicien à être venu à la résidence aurait même indiqué à S. D. qu’il lui faudrait du 9 kVa pour son compteur, mais que cela impliquerait un changement de colonne, et qu’elle était invitée à contacter sa régie. « Pour que ça prenne encore deux ans ? Non merci ! », s’insurge la dame.

Du côté d’Enedis, on indique clairement que le compteur Linky ne peut « être tenu responsable des dysfonctionnements rencontrés. En effet, dans le cas présent, lorsque nous sommes intervenus pour changer le compteur, nous avons réglé le disjoncteur sur la même puissance que celle indiquée sur l’abonnement. Elle ne correspondait pas aux besoins en électricité de la cliente, qui a dû réadapter son contrat. »

Chose faite depuis quelques semaines déjà, et pour l’instant, S. D. reprend le contrôle de son appartement : « C’est vrai qu’il n’y a pas eu de nouveaux incidents depuis le changement de contrat. Même si je ne peux toujours pas utiliser deux plaques en même temps. Et Enedis m’a expliqué, après, que cette procédure pouvait se faire en un coup de téléphone. Je suis donc bien curieuse de savoir pourquoi j’ai dû attendre neuf jours à relancer mon compteur une trentaine de fois si tout pouvait se régler aussi facilement. »

Aujourd’hui cette Saint-Genoise, peut désormais profiter de son appartement chauffé, dans lequel elle peut également cuisiner.

C’est, en kVa, la nouvelle puissance du compteur de S. D., qui a dû modifier son contrat avec son fournisseur à la suite de l’installation du compteur Linky.

Victoria Havard

LINKY – un compteur intelligent un peu bête

Retour sur Linky, le nouveau compteur électrique proposé par Enedis, remplaçant peu à peu les anciens modèles depuis plus d’un an, et qui fait beaucoup parler de lui…

Action Nationale Gratuite de mesures Linky chez les particuliers

 

– Action Nationale Gratuite de Sensibilisation badges EHS « Je suis EHS S’il vous plaît merci d’éteindre votre mobile  »

Linky Dernière Minute : Action Nationale Gratuite de Mesures Linky dans les appartements des particuliers
avec installation de filtre pour comparatifs.

– Pour cette action nationale de mesures Linky centrée sur les grandes villes, Next-up recherche des militants actifs connus de l’organisation afin de leurs
fournir gratuitement en prêts en turnover de 15 jours des kits de mesures avec oscilloscopes du système de comptage connecté Linky et des Boitiers Filtres.
Le rôle de ces militants sera d’effectuer des mesures dans les appartements de personnes équipées de compteurs connectés Link afin de montrer, médias
inclus, ce qu’est la pollution environnementale du Linky d’ENEDIS et de mettre ensuite en fonction pour comparatif un Filtre afin de montrer ce qu’est
le courant propre garanti par les contrats EDF/ENEDIS.
Contact : linky@next-up.org

– Pour les personnes connues de l’organisation et des associations locales qui désirent avoir chez elles dans leurs appartements des mesures GRATUITES
de leurs compteurs connectés Linky et un comparatif avec un filtre, envoyer un mail avec nom, adresse précise et un numéro de téléphone pour le contact : linky@next-up.org

Liste au 19 10 2017 des premières villes concernées par l’action :
ARLES, AVIGNON, GAP, GRENOBLE, MARSEILLE, METZ, MONTELIMAR, LYON, ST ETIENNE, VALENCE.

 

LINKY – Jugement au fond opposable

 

 

 

 

Jugement au fond opposable

NEXT-UP ORGANISATION

17 Septembre 2017

L’affaire très complexe et minutieusement préparée de longue date du Linky entre dans la phase judiciaire. Pour faire accepter cette brique de la nouvelle société qu’est le système connecté Linky aux citoyens consommateurs il était nécessaire d’avoir une stratégie insidieuse porteuse, c’est la loi d’opportunité de la transition énergétique qui a été choisie pour servir « d’emballage » de greenwashing au Linky.

Le problème dans la vie, même si l’on est très malin et intelligent, c’est qu’il y a toujours plus malin et intelligent que soi, c’est ce qu’a oublié le staff d’EDF/ENEDIS et ceux qui gravitent autour du juteux contrôle de la distribution de l’énergie électrique et du gaz, car ne l’oublions jamais, nous parlons toujours en milliards d’euro ce qui est un paramètre majeur, c’est même la plus grande masse financière de France, > 100 milliards d’euro !

Un seul petit euro de surfacturation chaque mois à un consommateur par ENEDIS via le comptage connecté Linky représente à lui seul 35 000 000 (35 millions d’euro), dans ces conditions imaginer les potentialités financières qu’offre le système connecté Linky qui de surcroit est upgradable à distance, donc à l’insu des consommateurs, ce qui est de plus totalement illégal par rapport à la législation opposable concernant tous les systèmes de comptages. Indépendamment de l’impact sur la santé et du Big Data, deux questions essentielles sont au coeur de l’affaire du Linky :

Le Linky est-il obligatoire pour le consommateur et à qui appartiennent les compteurs ?

Aujourd’hui après des mois de polémiques, d’embrouilles, de rapports, de contre-vérités tout est juridiquement clair comme l’eau de roche, de surcroit validé par la Justice.

– En premier, le Linky en lui-même n’est pas obligatoire pour l’entité citoyen consommateur, aucune loi, décret ou directive européenne ne le stipule, d’ailleurs imposer un objet connecté à un citoyen est au regard de la Constitution Française impossible, c’est d’ailleurs pour cela que le Conseil Constitutionnel n’a jamais étudié cette hypothèse même dans le cadre de la validation des articles de la loi sur la transition énergétique. Ce qui est effectivement demandé légalement et imposé à la SA ENEDIS c’est de déployer des compteurs connectés dits « intelligents » en France. En s’appuyant sur ce postulat ENEDIS a conclu qu’elle avait le droit d’imposer ses compteurs connectés à l’entité consommateurs, ce qui est évidemment totalement faux, car personne ne peut faire fi des règles élémentaires opposables du droit commercial (contrat non modifiable unilatéralement) !

Cette erreur commence à avoir de graves conséquences tant administratives que judiciaires pour la SA ENEDIS et surtout pour ses dirigeants légaux, d’ailleurs les premiers jugements auxquels ils ne s’attendaient certainement pas devraient être une alerte.
De surcroît dans un proche avenir il y a aura judiciairement bien pire concernant la surfacturation (kW/kVA) et aussi incroyable que cela puisse paraître la surconsommation énergétique (LDE – harmoniques et interharmoniques) engendrées par le système connecté Linky, en conséquence que personne ne s’y trompe les expertises judiciaires seront un coup terrible, voire fatal pour la SA ENEDIS et son compteur connecté Linky.
Nonobstant que des centaines de délibérations (Arrêtés) de communes contre le déploiement du Linky n’ont pas fait l’objet de recours dans le délai réglementaires de deux mois devant la juridiction administrative, en conséquence de facto et obligatoirement ces centaines de délibérations ont valeur de droit opposable.

– En deuxième, à qui appartiennent les compteurs électriques ?

Après que l’esbroufe d’ENEDIS et de nombreuses désinformations aient fait long feu, la vérité apparait, mais ce n’est pas exactement celle que beaucoup pensent : les compteurs appartiennent à la Collectivité Territoriale selon l’article L 322-4 du Code de l’énergie. Néanmoins la Collectivité Territoriale ou Commune c’est quoi exactement ? (Nota concernant les syndicats ou EPCI : en droit un transfert de compétences n’entraine évidemment pas un transfert de propriété).

Gérard R, Conseiller Municipal en apporte la réponse qui est validée par les récents premiers jugements judiciaires. « La question concernant la propriété du compteur est une question de sémantique. Il est maintenant de notoriété que les compteurs d’électricité appartiennent aux communes. Si je me réfère au Dictionnaire LAROUSSE version 2017 (dont on ne peut mettre en doute ses définitions). Tout tourne autour de la notion de Commun/Commune puis communauté.
Que signifie le mot « Communauté » ? État, caractère de ce qui est commun à plusieurs personnes : Une communauté de biens, d’intérêts. Que signifient les mots « Commun/Commune » ? Qui appartient à tous, qui concerne tout le monde, à quoi tous ont droit ou part : Ex : Les parties communes d’un immeuble.
Donc, à chaque fois que l’on emploie ces deux dénominations et concernant dans le cas présent et en particulier les compteurs électriques, ces derniers appartiennent bel et bien à la communauté, donc au citoyen de cette communauté qui de ce fait a droit de regard sur leur utilisation CQFD.
Et j’ajouterai, qu’en tant que membre de la communauté, j’ai une part sur l’ensemble des milliers de compteurs dont cette dernière est propriétaire, donc, je me dois de me préoccuper de mon bien. »

LINKY : JUGEMENT AU FOND OPPOSABLE

Concrètement, je me dois de me préoccuper de mon bien, de mon compteur …
Début 2017, Jean-Claude G. citoyen consommateur lié par un contrat commercial dont tous les termes sont de droit opposable à la SA ENEDIS, dont celui explicite de la qualité de la marchandise fournie, soit de l’électricité en une seule fréquence de 49,5Hz à 50,5Hz, a signifié par lettre recommandée son opposition au changement de son compteur par un Linky qui ne respecte pas les termes de son contrat, néanmoins par précaution il a posé un imprimé exposant son refus et a installé en protection deux rails métalliques pour bloquer l’accès à son compteur.

Néanmoins malgré son opposition claire et réitérée, un prestataire d’ENEDIS, agent de la société SOLUTION 30 s’est introduit sur la propriété de Jean-Claude pour remplacer son compteur par un compteur connecté Linky … Le citoyen consommateur Jean-Claude s’est opposé physiquement à l’agent de la société SOLUTION 30 en plein action, ceci pour protéger son bien … L’épilogue, opposable, de cette affaire avec tous les détails explicites dans les attendus s’est achevé par un JUGEMENT SUR LE FOND rendu par le Tribunal de La Rochelle contre le prévenu Jean-Claude G.

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives