Antennes Relais

5G – les pompiers californiens protégés des effets toxiques

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/antennes-l-exemption-des-pompiers-californiens-envoie-tout-un-message-au-monde.html

 

Pétition publique : TNT et antennes relais : Danger

SIGNER cette pétition

Pétition Demandant une enquéte sur attribution fréquences 700 Mhz.

Danger pour la population

A l’attention du Premier Ministre

 

1) Une décision du gouvernement Français a été prise le 10 Décembre 2014 sans aucune publicité en termes santé publique et d’environnement.

 

2) En effet, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé officiellement mercredi 10 décembre dernier l’ouverture du marché de la télévision numérique terrestre (TNT) aux opérateurs des fréquences micro-ondes de 700 MHz, nommées «fréquences en or » en raison de leur extrême pouvoir de pénétration allant de 420 à plus de 500 mm, soit environ 0,50 m dans l’ensemble des matériaux de construction.

 

3) Le but recherché à court terme par les opérateurs est d’obtenir que la TNT passe par le réseau d’antennes relais de téléphonie mobile, TV publique incluse !

 

4) Jusqu’ici, les fréquences micro-ondes très nocives en 700 MHz sont ou ont été exploitées par les émetteurs de TNT implantés sur des points hauts, situés loin, souvent à 10 ou plusieurs dizaines de kilomètres des zones habitées. Même si la puissance injectée en KW dans les émetteurs est importante, cette puissance radiative décroît très vite (avec le carré de la distance) et lorsqu’elle atteint les zones habitées, elle est devenue très faible, comme le prouvent toutes les mesures comparatives de l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

 

En conséquence, beaucoup de personnes et d’enfants résidant dans les zones proches autour des antennes relais seront encore plus irradiés, voire très fortement irradiés dans la zone hyper dangereuse dite de transition, et pour certains se trouvant carrément dans la zone de Rayleigh, ce sera encore pire – cela signifie dans ce cas une espérance de vie de quelques mois à quelques années au maximum avec des cancers foudroyants, des leucémies, les enfants étant les cibles les plus fragiles.

 

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2014N47187

 

 

 

Un parti politique contre les antennes ! en Belgique

Le parti de Paul Lannoye, « Rassemblement R », qui se présente aux élections régionales à Bruxelles et en Wallonie, veut interdire toute nouvelle implantation d’antenne GSM, réduire la norme à 0,6 V/m, et proscrire wi-fi et téléphones sans fil dect dans les écoles, hôpitaux et habitations.
Le point sur les partis présents lors de la législature qui s’achève.
Pour qui voter dimanche si l’on est électrosensible ? Si au niveau fédéral, la parlementaire Ecolo Thérèse Snoy a tenté, en vain, de faire reconnaître l’électrohypersensibilité par un projet de résolution, au niveau régional par contre, aucun parti ne s’est opposé à l’explosion des réseaux de téléphonie mobile et de la pollution électromagnétique inhérente, au contraire.

En Wallonie, tous veulent que la 4G soit disponible jusque dans les moindres recoins, et la région bruxelloise s’est même rendue tristement célèbre par une diminution de la protection de ses citoyens, une première mondiale ! La ministre de l’Environnement, bien que du parti Ecolo, a en effet convaincu tout le Parlement bruxellois de faire passer la limite de 3 à 6 V/m et de supprimer l’enquête publique. Aucun parlementaire n’a voté contre, tous ont préféré l’avènement commercial de la 4G à la santé de leurs concitoyens.

 

La nouvelle association bruxelloise grONDES leur a décerné son prix « cancer d’Or » et indique sur son site quels parlementaires ont voté pour ou se sont abstenus.

 

Le nouveau parti Rassemblement R, quant à lui, demande :

– Un moratoire pour toute nouvelle implantation d’antenne GSM en communauté française ;- Dans la logique d’application du principe de précaution, l’exposition aux rayonnements électromagnétiques de micro-ondes pulsées est soumise à la valeur limite de 0.1 μW/cm² (correspond à 0.6V/m pour les ondes GSM) ;

– dans le même souci de précaution, de proscrire l’utilisation des technologies sans fil de type Wifi, Wimax, DECT en milieu d’accueil des enfants, en milieu scolaire ainsi que dans les hôpitaux et les homes pour personnes âgées ;

– De s’aligner, dans l’immédiat, sur la législation de l’État ou de la Région la plus rigoureuse, en préalable.

Pour le parti de Paul Lannoye, « Si nous n’agissons pas sans tarder pour réduire drastiquement la pollution électromagnétique, l’affaire de l’amiante pourrait fort malheureusement n’avoir été qu’une brève promenade de santé en comparaison de ce qu’il convient de qualifier d’expérimentation sanitaire de large ampleur. »

Eric

TESLABEL COORDINATION

http://www.rassemblement-r.be/bienvivre/elections-2014/programmes-regionaux

 

 

Orange débouté

Du site Next up

 

Santé : Guerre contre les antennes relais … Une première en UK (UK = Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord)

 

– Rejet en raison du «préjudice grave» qu’il pourrait causer à ceux qui vivent à proximité.

Ce rejet historique de l’appel de l’opérateur Orange devrait avoir des implications importantes pour des centaines de cas similaires à l’échelle nationale.

 

« Jusqu’à présent, les avis des conseils municipaux aux autorités de planification étaient  que les considérations de santé à court et à long terme ne devaient pas être prises en compte, tant que les radiations émises par les antennes relais étaient conformes aux lignes directrices recommandées par les normes.

Cette décision d’appel confirme que les  craintes  justifiées des populations locales sont enfin reconnues. »

 

Puisqu’on vous dit que ça n’est pas dangereux!

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives