Témoignages vidéos d’EHS
  • Les abeilles électrosensibles ?:
      https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/du-faouet-vers-rennes-le-convoi-mortuaire-de-300-apiculteurs-bretons-5733656 et si les abeilles étaient, elles aussi, EHS électro-hypersensibles ? La combinaison des ondes prédatrices et de...

  • Déficit de l'attention et dopamine:
    J'adore cette rubrique du Figaro : elle est l'antenne institutionnelle pour conter toutes sortes de bêtises...

OU FAIRE UN TEST DE LYME

LA MALADIE DE LYME et ses CO-INFECTIONS

La maladie de Lyme est provoquée principalement par une bactérie appelée Borrélia Burgdorféri, mais d’autres pathogènes peuvent intervenir et rendre le traitement plus difficile:

les plus souvent cités avec la maladie de Lyme sont : les Ehrlichias (appelées maintenant Anaplasma), les Babésias, les Bartonellas, des Mycoplasmes, les Chlamydiae, des Rickettsies (comme la Coxiella Burnetii, responsable de la fièvre Q).

On peut également trouver parfois l’agent viral de l’encéphalite à tiques et leishmania.

Il est important avant de commencer un traitement pour la maladie de Lyme de faire un inventaire complet de toutes les infections présentes car elles peuvent rendre le traitement radicalement différent.

Les analyses existantes

Pour détecter un microbe on peut se baser sur l’existence d’anticorps produits par l’organisme pour lutter contre l’infection. Ce genre d’analyse qui vise à mesurer la présence d’anticorps dans le sang s’appelle en général une sérologie.

L’inconvénient de ce genre d’analyse est que si le système immunitaire est affaibli par la maladie de Lyme ou une des autres infections, il peut produire trop peu d’anticorps pour permettre une détection. On peut également avoir des résultats faussement positifs dus à un autre pathogène.

C’est pourquoi il faut réaliser 2 tests Le test Elisa et le Western Blot Lyme complet

La France est le seul pays ou un seuil a été défini pour donner une limite en dessous de laquelle le second test n’est pas fait…

De plus 95% des lalbos ne testent que la borrélia burgdorferi – test américain . Mais si la maladie aux USA est due à cette unique bactérie le Lyme en Europe est différent avec plusieurs souches dont Afzelii, garinii, Spielmanii, avec pour conséquence un taux important de bilans faux négatifs.

Faire des analyses en France

Pour avoir un résultat fiable vous devez impérativement vous adresser à un laboratoire spécialisé.

N’hésitez pas à prendre contact avec le laboratoire qui vous donnera la marche à suivre pour la prise en charge et la réalisation pratique de ce test en collaboration avec votre médecin.

Dans le laboratoire Pasteur Cerba à Paris on peut faire :

– Bartonella henselae et quintana (sérologie)

– Mycoplasmes (sérologie)

– Brucella (sérologie)

– Fièvre Q (sérologie)

– Cytomégalovirus (sérologie et PCR)

– Leishmania (sérologie et culture)

– Encéphalite à tiques (sérologie)

– Lyme (sérologie)

Pour faire ces tests il suffit d’aller faire le prélèvement dans un laboratoire qui travaille avec Pasteur Cerba, et celui ci s’occupera de l’acheminement. Pour plus d’informations consultez leur site web : http://www.pasteur-cerba.com/

A l’hôpital de Marseille on peut faire :

– Ehrlichia (sérologie et PCR)

– Rickettsies (sérologie et PCR)

– Bartonella (sérologie et PCR)

Il faut dans ce cas que le médecin traitant prenne contact avec le service de l’hôpital et leur communique les données cliniques qui justifient cette analyse.

Les échantillons sont à envoyer à l’adresse suivante :

Unité des rickettsies Faculté de médecine

27 boulevard Jean Moulin

13385 Marseille cedex 5

A Strasbourg – Dans le laboratoire universitaire d’analyses médicales de Strasbourg on peut faire :

– Bartonella henselae (sérologie et PCR)

– Cytomégalovirus (sérologie et PCR)

– Lyme (PCR)

Egalement spécialisé Le Laboratoire Schaller
16 rue Oberlin – 67000 Strasbourg
tel 03 88 36 80 88
Archives