Différence entre EHS et SICEM

Bonjour,

 Je m’aperçois qu’il est important de redéfinir certains termes nous concernant car tous n’ont pas eu connaissance des bonnes définitions.

La semaine dernière j’ai précisé ces définitions au DG de la Santé par courrier.

La sémantique est fondamentale dans tout domaine mais plus encore en Science.

 Je reprends donc la terminologie du Pr BELPOMME qui est le seul en France à effectuer une recherche officielle sur nos problèmes de santé. Voir aussi la dernière version su SICEM par le Pr Belpomme (dernière version que j’aie en ma possession).

 EHS = Electro-Hyper-Sensible

C’est une caractéristique du corps de la personne qui lui donne cette appellation EHS. Des substances attirant particulièrement l’électricité se trouvent dans le corps de ces personnes.

L’origine :

– Soit la personne possède des cristaux de magnétite dans le cerveau en plus grande quantité que la moyenne de la population et les a acquis par héritage génétique.

– Soit la personne a été polluée par des métaux lourds qui se sont installés dans son corps.

L’EHS n’est ni une maladie ni un handicap. Cela peut même être un don précieux pour ceux qui sont sourciers ou magnétiseurs. Les personnes EHS seront donc plus sensibles aux expositions de champs électriques et électro-magnétiques.

Pour prendre une comparaison, un albinos n’est ni un malade, ni un handicapé, mais il sera plus sensible à l’exposition aux rayons solaires.

L’EHS n’est pas non plus une fragilité de la personne. Les EHS peuvent être des personnes très solides par ailleurs. Seule l’exposition aux champs électriques et EM les touchent davantage que les non-EHS.

 SICEM = Syndrome d’Intolérance aux Champs Electro-Magnétiques

Le SICEM est la maladie en 3 phases qui se développe après exposition prolongée aux champs EM. Cette maladie touche les personnes EHS en premier mais les non-EHS aussi au bout d’un certain temps.

Reprenons la comparaison avec l’albinos. Un albinos doit se protéger du soleil pour ne pas avoir des lésions graves. Une personne brune peut se mettre au soleil sans crainte. Et pourtant le cancer de la peau dû à une trop grande exposition au soleil touche aussi les bruns. Mais ces derniers sont atteints par des doses plus importantes et n’ont pas de signes avant-coureurs comme les albinos.

Comme son nom l’indique, c’est une intolérance du corps qui s’est développée. Peut-être peut-on dire que de la même manière que nous avons un « capital-soleil » de la peau, nous avons aussi un « capital-champs EM et champs électriques » du corps. Le SICEM exprime une « overdose » du corps. Les premières phases connues sont réversibles en zones blanches mais l’exposition trop prolongée aux champs EM conduit à des cancers et à Alzheimer notamment.

 Traitement

Le Pr BELPOMME a mis au point un traitement très efficace qui m’a personnellement permis en 10 jours de revenir 25 ans en arrière au niveau de la forme physique et des performances de mon cerveau. Mon encéphaloscan est redevenu tout-à-fait normal en l’espace de 6 mois.

MAIS : ce traitement ne soigne que les symptômes et non les causes qui sont pour le moment encore quasi-inconnues (comment les phénomènes se produisent dans notre corps).

Il faut donc que les malades du SICEM vivent en zone protégée.

Nous ne pourrons jamais plus revenir en arrière, sauf miracle, car notre corps a atteint une overdose d’ondes EM. Nous sommes ainsi tenus à conserver le traitement tant que la pollution aux champs EM se poursuivra. C’est comme pour l’amiante : on ne peut pas espérer garder la santé dans un environnement pollué.

 SOLUTIONS POUR LES PLUS DEMUNIS

Nous sommes nombreux à réfléchir aux solutions pour aider les plus démunis qui ne peuvent plus travailler à cause du SICEM.

La solidarité est la première solution.

La mise en situation protégée, une seconde.

Il faut faire reconnaître le SICEM au plus vite et pour cela, il est très-très important que tous ne fassent plus de confusion entre EHS et SICEM.

Dire que l’EHS est une maladie nous projette vers la psychiatrie (d’où le comportement actuel du Ministère de la Santé) : cela voudrait dire que nous avons la maladie en nous indépendamment de la pollution aux champs EM.

Dire que l’EHS est un handicap, c’est nous enfermer dans un ghetto et détruire définitivement la possibilité de faire arrêter la pollution.

Dire que le SICEM est un handicap, c’est aussi nous enfermer dans un ghetto et fermer la porte à l’éradication de la pollution.

Il faut donc faire reconnaître le SICEM comme une maladie causée par la pollution. Les Autorités Sanitaires doivent faire leur travail de Police.

 Qui doit payer ?

Certainement pas la Sécurité Sociale qui n’a plus d’argent. Chercher de ce côté-là est une perte de temps et moralement pas sain.

MAIS c’est au pollueur de payer : POLLUEUR-PAYEUR. Il faut exiger de taxer les achats de téléphones portables, de livebox, et taxer toutes les communications téléphoniques sans fil et les émissions WIFI, à la seconde. Cet argent devra ensuite être reversé aux malades du SICEM.

 ET : pour faire avancer encore plus notre combat, vous pouvez menacer toute personne vous traitant de malade ou de handicapé au titre de l’EHS de porter plainte contre elle pour insulte et diffamation.

 Quand la terminologie sera bien ancrée dans les esprits, on aura déjà beaucoup avancé car on ne dira plus que c’est notre sensibilité qui nous rend malades, mais on verra très clairement que notre corps a une overdose de champs EM, que nous soyons EHS ou pas EHS.

 Amitiés.

 Marie-Stella

 

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives