Diagnostic EHS – Autriche

Diagnostic EHS Autrichienne PDF Imprimer Envoyer
oakEn mars 2012 l’Association Médicale autrichienne (OAK) a publié un guide de diagnostic et de prise en charge adapté aux patients EHS (électrohypersensible) atteints du SICEM (syndrome d’intolérance aux champs électro-magnétiques). Ce guide permettra aux médecins de mieux traiter cette maladie qui n’est toujours pas officiellement reconnue en Suisse.Télécharger ces directives en français.

La plupart des symptômes des malades EHS sont non-spécifiques. Souvent cette maladie se présente sous forme de  troubles neurologiques (vertiges, migraines, insomnies, palpitations cardiaques, douleurs d’articulation etc.) qui sont très difficiles à mettre en relation avec une maladie spécifique. Par conséquent, les médecins font de faux diagnostics (p.ex. des traitements contre l’intoxication aux métaux ou la borréliose de Lyme). Après de nombreux examens négatifs, le patient est considéré en parfait état de santé et ces troubles sont mis sur le compte du psychosomatique. Ainsi beaucoup de patients EHS restent malades et sont souvent soignés avec des médicaments inadaptés.

Les directives autrichiennes permettent une approche systématique au diagnostic et au traitement choisi. Le médecin commence avec l’établissement d’une liste des symptômes et une analyse des problèmes de santé en fonction du moment et du lieu. Finalement l’exposition aux CEM est évalué avec des mesures concrètes pour la prévention ou la réduction de l’exposition aux CEM.

En suisse, l’Association Médecins en faveur de l’environnement (MfE) offre un soutien aux patients EHS depuis plusieurs années dans le cadre d’un projet pilote soutenu par l’OFEV. Il s’agit d’un service conseil géré par la doctoresse Edith Steiner basé sur une analyse médico-environnementale comparable aux directives autrichiennes. De plus, le MfE a établi un réseau de médecins spécialisés dans le diagnostique et le traitement des patients EHS. Pour l’instant ce réseau est encore limité à des spécialistes se trouvant essentiellement en Suisse allemande. Lire l’article de l’OFEV « Au chevet des personnes électrosensibles« .

Que faire? Si vous soupçonnez des troubles dus à l’exposition des CEMs, contactez votre médecin généraliste et montrez-lui les directives autrichiennes. Proposez-lui de s’informer auprès de l’Association Médecins en faveur de l’environnement (MfE) sur la marche à suivre et (idéalement) de se mettre en réseau avec eux pour mieux vous soigner.

Adresse utile:

Médecins en faveur de l’Environnement
CP 111,
4013 Bâle
Renseignements et conseils : +41 61 322 49 49
Fax : + 41 61 383 80 49
E-mail: info(at)aefu.ch
Site: http://www.aefu.ch/

———————————————
Commentaire de Next-Up
Bonjour,
 
Ce document, même s’il semble partir d’une louable intention et même si vous sommes évidemment en grande partie d’accord sur certaines constatations et recommandations,
est un document qui ne correspond pas dans sa finalité aux objectifs de la majorité des EHS, qui rejoignent celle de l’organisation,
c’est à dire que les EHS n’ont pas à se soigner, ni à s’adapter, c’est une réduction drastique des irradiations qu’il est nécessaire de réaliser.
L’approche de ce document dans sa globalité suggère une adaptation, hygiène de vie et médicamenteuse, etc …  des EHS aux nouvelles contraintes et aggravations de cette pollution environnementale, nous ne pouvons malheureusement pas cautionner cette idée.
 
D’ailleurs la logique de cette approche est aussi de facto presque un encouragement à toujours plus de technologie et plus de rayonnement et à court terme nous conduire à une catastrophe sanitaire globale (décrochement général sanitaire de la population).
Le combat engagé est de rendre la téléphonie mobile, etc … Compatible avec la santé humaine, c’est notre seul objectif, les actions déviationnistes ne nous font que perdre du temps pour atteindre cet objectif.De plus nous sommes totalement convaincus les HF artificielles micro-ondes n’impactent pas seulement le vivant, mais aussi la flore, le structurel  et la climatologie.
Transformer une couche de plusieurs centaines de mètres de hauteur de notre environnement planétaire en espèce de four micro-ondes est une folie de personnes totalement irresponsables, à moins que cela ne soit une idée de … pour réduire de façon drastique et radicale la population mondiale.
Pour atteindre cet objectif on ne pourrait pas s’y prendre mieux (subtil).
 
Cordialement
Marie-Pierre.
 
Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives