Témoignages vidéos d’EHS
  • Les abeilles électrosensibles ?:
      https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/du-faouet-vers-rennes-le-convoi-mortuaire-de-300-apiculteurs-bretons-5733656 et si les abeilles étaient, elles aussi, EHS électro-hypersensibles ? La combinaison des ondes prédatrices et de...

  • Déficit de l'attention et dopamine:
    J'adore cette rubrique du Figaro : elle est l'antenne institutionnelle pour conter toutes sortes de bêtises...

Une Maison saine dans un brouillard électronique

 

 

 

Il faut distinguer principalement deux sortes de pollutions:

1° les champs électromagnétiques produits par le courant domestique de 50 Hz, et les appareils électroménagers et électroniques de la maison :

circuits électriques dans les pièces, c’est à dire encastrés ou fil de rallonge, luminaires à structure métallique (il faut alors la relier à la terre) , appareils électroménagers (dont fours micro-ondes – à l’arrêt ! ), lampes de chevet, réveil radio, baby phones, chauffage électrique au sol, convecteurs…appareils de confort (lits à structure mobile, fauteuils automatiques, couvertures chauffantes…etc…)

– Parfois aussi champs 50 Hz provenant d’installations extérieures :

En immeuble, champs provenant d’installations de voisins…

Transformateur d’immeuble ou de quartier, Lignes à très Hautes tension ( THT), câbles d’alimentation de maisons courant sur la façade, dans le trottoir…

En ce qui concerne les champs générés par le 50 Hz ( le courant alternatif domestique ) on peut différencier :

– les champs magnétiques qui traversent tout ( murs, la plupart des blindages…) mais sont fortement atténués par la distance. Ils n’existent que quand du courant passe dans le conducteur, c’est à dire quand il y a une consommation (éclairage, chauffage, moteur, transformateur….) au bout du conducteur.

Rappelons qu’actuellement la plupart des appareils électriques-électroniques sont alimentés via un transformateur qui est alimenté en permanence car souvent le coupe-circuit n’existe que sur le secondaire. D’où un champ magnétique permanent dû au transformateur. Ils peuvent parfois être très puissants comme à proximité d’un onduleur..

– Les champs électriques qui eux existent dés que la phase ( le fil rouge ou noir) est reliée au compteur. Qu’il y ait une consommation ou pas.

Ils disparaissent dés qu’on disjoncte le compteur d’abonné.( S’il en reste c’est qu’ils proviennent du voisinage). Certains blindages les annulent et aussi la distance.

2° Les champs électromagnétiques des très hautes fréquences produits :

a) par des appareils électroniques de la maison (en marche)

Wi-Fi, téléphone DECT, four à micro-ondes, télévision, ordinateur, …Bluetooth, AirPort,…

b) par ceux reçus de l’extérieur :

Antennes-relais pour téléphonie-mobile dans votre voisinage (multiplesHyperfréquences)

Wi-Fi des voisins, Radars, ondes de télévision (la TNT bien pire que l’analogique), radio amateur, CB,

Wi-Max (une Wi-fi très puissante à l’échelle d’un quartier)

Faisceaux de fuite des Faisceaux Hertziens entre antennes-relais….

Pour ces deux sortes de pollutions, invisibles, sans odeur ni saveur, et dont certaines durent 24/24 on ne peut s’en apercevoir, les détecter et les mesurer que par des appareils différents.

Les personnes électrosensibles en subissent les agressions en permanence, et le sentent:

Quelques uns des divers symptômes sont donnés en fin de document dans un extrait du rapport de Bioinitiative.

Si vous pensez être dans ce cas, contactez ehs@robindestoits.org

Toutefois, avant de faire venir un mesureur ou de se procurer soi même des appareils de mesure, certaines précautions élémentaires peuvent être prises facilement :

1° S’assurer un lieu de sommeil le plus protégé possible :

a) Pas de conducteur électrique à moins de 1 m,50 du lit , du lit, c’est à dire :

rien sur les côtés,

rien sur le mur du côté de la tête, (ni dans la pièce derrière !)

rien au dessus

rien en dessous ( souvent un lustre dans la pièce inférieure

dont il faudra mettre l’armature métallique à la terre ( une vraie terre de moins de 30 Ohms )

rien encastré dans les murs, cloisons, plinthes…

J’ai observé et mesuré qu’une couverture de survie scotchée contre un mur qui contient des circuits électriques sous tension (prise de courant, interrupteur, ligne vers un lampadaire…) côté doré visible, annulait ou diminuait fortement le champ électrique.

Ah, j’allais oublier ! Pas de lit à structure métallique (sauf à la mettre soigneusement à une bonne terre)

Pas non plus de sommier à ressorts métalliques. Tout objet métallique fait antenne !

b) Evidemment, éloigner (1,50 m) radio-réveil (son transformateur rayonne nuit et jour un champ magnétique)

Télévision, Décodeur TNT, Chaine Hi-Fi, ordinateur, hauts parleurs, etc…

c) Sur sa table de nuit : Pas de téléphone DECT (un téléphone à fil, oui. Quand je dis à fil c’est à dire que la base, s’il y en a une doit être reliée au combiné par un fil- et non émettrice d’ondes radio)

Pas de portable, même en veille. ( de temps en temps – selon les marques…- il interroge une base = forte émission)

2° ) Dans tous les cas faire venir un électricien pour un contrôle de la terre, dans

toutes les prises de la maison, et mesurer la valeur qui doit être la plus faible possible. (ceci pour pouvoir par la suite raccorder efficacement certaines masses métalliques qui rayonnent ou relier à la terre des écrans de protection.

3°) Diminuer voire annuler les champs 50 Hz provenant des lampadaires à structure métallique en mettant cette structure à la terre. ou changer de lustre, d’abat-jour : proscrire en général les structures métalliques.

4°) N’avoir dans sa maison que des téléphones à fil.

En effet les téléphones portables d’appartement (dite DECT**) avec une ou plusieurs bases rayonnent 24/24 des hyperfréquences micro-ondes pulsées. Qu’on s’en serve ou pas.

On connaît les marques :

« Orchid » (semble peu fiable)

« Eco low radiation » qui n’émet que lorsqu’on téléphone.

Swissvoice « fulleco »- ou encore Taleo de Boulanger

Siemens aussi a un modèle Eco DECT+ qui est censé moduler sa puissance d’émission en fonction de la distance, des obstacles…MAIS on nous signale de ne pas le préconiser tant qu’il n’y aura pas l’assurance d’une coupure totale du rayonnement.

Note au 9/8/2010 : on nous signale un important champ électrique 50 Hz au niveau des BOX-ADSL et également aux combinés du téléphone branché dessus.

Une solution, c’est un câble de mise à la terre comportant une prise USB d’un côté (sans les broches internes) qu’on branche sur une prise USB de la Box et une pince crocodile de l’autre avec laquelle on connecte la terre par la broche d’une prise électrique libre – à condition que la terre de cette prise soit correcte ! Faire de même pour les ordinateurs portables qui émettent un champ électrique assez fort lorsqu’ils sont reliés au secteur.

Au minimum, débrancher la prise électrique des bases la nuit…

5°) Désactiver la Wi-Fi de son ordinateur et connecter son ordinateur au boîtier ADSL ( freebox, livebox…) par câble Ethernet blindé (RJ 45) (on en trouve de tout faits en diverses longueur en grande surface) .

D »une façon générale connecter ses divers appareils par câbles blindés.

Attention, selon les Fournisseurs d’Accès Internet, les ADSL Box ne se désactivent pas toutes de la même façon. Sur le site de Robin des Toits on trouve les diverses méthodes de désactivation.

Depuis quelques mois, les boitiers ADSL comportent, outre votre propre émission wifi, des émissions wifi pour vos voisins, pour les personnes qui sont dans la rue,(par exemple :

freewifi) une émission de téléphonie mobile ( par exemple freephonie) et d’autres émissions plus difficiles à désactiver. Demander des précisions…

Proscrire les liaisons par CPL = Courant Porteur en Ligne. Ils ré-injectent dans le circuit 50 Hz des hyperfréquences… Documentation sur demande.

Proscrire la dernière Freebox Révolution (V6) qui a plusieurs émissions dont 2 wif, du DECT etc…

Si le boîtier ADSL est loin de l’ordinateur, on a intérêt à prolonger la ligne de téléphone plutôt que le câble Ethernet: Il est moins cher et plus fin, s’il doit passer par de petits trous…branchement facile.

 

6°) Pour le téléphone portable (celui qu’on emporte avec soi partout):

Allumé, il interroge de temps en temps l’antenne-relais la plus proche : »as tu un message pour moi ? », « as-tu un message pour moi ? « .. 24/24.

Attention : très forte émission quand on se déplace vite, par exemple en TGV, car il recherche en permanence une nouvelle « cellule » pour garder le lien. L’éteindre !

Très forte émission au lancement d’un appel et également au moment de l’extinction : l’éloigner de soi !

Le placer le plus loin possible des personnes. Sauf handicap on peut bien se lever ! Mieux encore : l’éteindre.

Cela fait, on a déjà éliminé ou amoindri facilement un certain nombre de champs permanents.

Après et après seulement on pourra faire venir un mesureur qui, à la fois contrôlera l’efficacité des mesures déjà prises, et mesurera les champs venant d’autres sources, intérieures et extérieures.

(prévoir l’accès au compteur de l’appartement et aux prises principales de ses appareils, faire son lit pour des mesures au niveau de la tête)

Pour les champs dont origine vient de l’intérieur de la maison, il sera souvent possible de s’en protéger, de s’en éloigner, voir de les annuler.

Mais pas toujours, sauf à couper le compteur. Il y a des installations électriques si mal faites que la plupart des pièces sont polluées par un champ électrique 50 Hz dû aux circuits sous gaines dans les sols: les gaines courant en diagonale dans les pièces…

On peut poser au tableau électrique un « interrupteur automatique de champ », appelé parfois « biorupteur » sur la ligne d’une chambre. Ce qui laisse la possibilité d’allumer la nuit mais sans champ alternatif en permanence.

La grande majorité des électriciens ignore tout des nuisances des champs. Comme dangers, ils ne connaissent que la foudre et l’électrocution…

Pour les champs venus de l’extérieur, il faut d’abord en mesurer la valeur.

Pour fixer une limite à ne pas dépasser, on pourra se fier aux normes du canton de Salzbourg

(Autriche) et de Bioinitiative = 0,6 V/m ou à celle de Neil Cherry (Nlle Zélande) 0,06 à 0,09 V/m

Les normes officielles, variables selon les pays, sont scandaleusement très élevées, spécialement en France.( 41,2 V/m pour le réseau 900 MHz et 58,25 pour le 1800 MHz.) Toutefois la norme de 3V/m réservée à la protection d’appareillages électroniques délicats ( pace-maker…) a actuellement priorité.

Selon la valeur des champs restants ( ceux du 50 Hz et aussi ceux des hyperfréquences – mais on ne peut pas en faire l’addition – il faudra blinder avec mise à la terre, se procurer ou faire une cage de Faraday ( il y a des peintures au graphite pour les murs, des voiles coton-argent ou cuivre de protection, etc…..

Pour les personnes habitant en immeuble avec des voisins immédiats. Egalement pour ceux qui habitent dans une maison individuelle mais proche d’autres habitations, je recommande le petit détecteur « Electrosmog Detector » (env 100 Euros) un petit boîtier gris qui fait divers sons selon les ondes reçues. Ils pourront ainsi vérifier de temps en temps si quelque voisin ne s’est pas équipé d’une Wi-FI, d’un téléphone DECT…  et alerter son voisin et/ou trouver chez soi des zones les moins polluées.

(Un petit bricolage facile permet d’alimenter ce boitier en permanence avec du 220 V et en faire un moyen d’alerte pratique.) www.electromagnetique.com http://www.expercem.com/

http://www.delvaux-danze.be/maintien.htm#liste

http://www.etudesetvie.be/emf_francais.htm www.EquilibreHabitatSante.com

etc….

Nous sommes tous différents. Personne ne peut vous dire à partir de quel niveau d’exposition aux rayonnements électromagnétiques de micro-ondes pulsées cela représente un danger potentiel pour vous et votre famille, surtout pour les enfants. Certaines personnes ont un degré élevé de tolérance, tandis que d’autres, les « Électro Hyper Sensibles » (EHS)  ont une tolérance quasiment nulle. Une seule chose est certaine : nous avons tous une limite tôt ou tard.

Attention : Il semble qu’après un certain temps de latence pendant lequel les troubles ne sont que peu perceptibles et n’attirent pas trop l’attention de la personne irradiée, c’est assez brusquement, en l’espace de quelques semaines ou de quelques jours qu’une aggravation se produit rendant la personne vraiment EHS, et parfois très EHS si, dés les premiers symptômes, elle ne fuit pas les lieux les plus pollués électriquement.

Une fois cette sensibilité installée il semble difficile de revenir à un état « normal », et cela nécessite des séjours dans des « zones blanches », c’est à dire sans aucune pollution électromagnétique. Zones de plus en plus rares ou introuvables en France.

Parfois l’Électrosensibilité s’accompagne d’une chimico-sensibilité. (qu’on appelle MCS =

Multiple Chimical sensitivity) www.sosmcs.org

Extrait de Bioinitiative (résumé Fr)

Les expositions prolongées aux irradiations des radiofréquences et des micro-ondes des téléphones mobiles, téléphones sans fil, les boîtiers de réseaux sans fil WI-FI et autres technologies sans fil ont un lien avec des symptômes physiques tels que les maux de tête, la fatigue, les insomnies, les vertiges, les modifications de l’activité cérébrale, et la perte de concentration et de mémoire. Les scientifiques rapportent que ces effets peuvent se manifester même sous de très bas niveaux d’exposition, si celle-ci est produite quotidiennement. Les enfants en particulier sont vulnérables aux nuisances des expositions environnementales de toutes natures.

Des effets sont reconnus pour endommager l’ADN (génotoxicité directement reliée à l’intégrité du génome humain), la communication cellulaire, le métabolisme et la réparation des cellules, le système de contrôle anti-cancéreux interne du corps; et pour la protection contre les maladies cancéreuses et neurologiques.

Sont également reconnus des effets neurologiques tels que des modifications de l’activité cérébrale pendant les communications avec un téléphone mobile, une diminution de la mémoire, de l’attention et des fonctions cognitives; des désordres du sommeil, des effets sur le coeur; et des modifications des fonctions immunitaires (réactions allergiques et inflammatoires).

Attendre que ses enfants, plus sensibles, deviennent malades, ou soi-même ?

Attendre que les normes changent. ? Vu la pression des industries des télécom, ce sera long.

Mais lutter avec les associations de défense : CRIIREM, Robin des toits, NEXT-UP,

Priartem, « Une terre pour les ehs »

Déménager………….Mais bientôt il n’y aura en ville plus d’espace protégé.

Consultez les sites :  de Robin des toits, du CRIIREM et abonnez vous aux News de NEXT-UP.

** En ce qui concerne les téléphones DECT ( les téléphones qui ont une ou deux bases dans la maison et avec qui on peut téléphoner tout en passant d’une pièce à l’autre, et même au jardin…)

Il faut s’en séparer absolument : ils rayonnent 24/24  et fortement dans leur voisinage et même à l’étage, dans des pièces voisines. dans la rue et chez les voisins…

Je suggère, ce qui est facile et peu coûteux, d’installer dans les pièces principales de sa maison une prise téléphonique ( le fil est petit, peu visible, on peut le coller). et d’avoir dans chaque pièce un téléphone fixe à fil ( on en trouve de simples pour 10 euros ). Ainsi, si recevant une conversation dans une pièce on veut aller dans une autre, on pose le combiné sur une table et on décroche un autre combiné dans l’autre pièce. Quand on reçoit un appel tous les téléphones sonnent en même temps, sauf dans la chambre où dort le petit et où on l’a débranché de sa prise.

Mai 2011 : on me signale ceci : Les numéros équivalents à sonneries (RENs) de tous les appareils (téléphones, télécopieurs, etc.) connectés à une ligne d’échange ne doivent pas être plus de 4 – sinon, un de ces appareils ou plus pourra ne pas sonner et/ou répondre correctement aux appels. Le Spirit 710 a un REN de 1, et la plupart des autres téléphones ont un REN de 1 sauf exception. » (in English: « ringer equivalence numbers »/RENs)

Pour les possesseurs de LiveBox, quelle qu’en soit la marque, il y a des téléphones à fil compatibles ( vendus par Orange à Toulon):

– Geemac Madrid  ED 02 14,90 Euros Pour les autres FAI, se renseigner sur le site du FAI…

– Sagem C 110  ………………34,90 Euros—il n’est pas bon

– Dolo 916 CR ………………. 49,90 Euros

– Alcatel temporis 58……..  39,90 Euros

Attention, ces renseignements datent de 2009. Modèles et prix peuvent avoir changé. Se renseigner dans une boutique Orange.

D’autre part, depuis Avril 2010 Orange propose une nouvelle Livebox. La Livebon 2, Elle est plate avec un coin coupé et comporte en façade un petit bouton pour mettre en marche ou désactiver la wifi. avec un voyant. C’est celle là qu’il faut EXIGER. Et dire clairement au vendeur qu’on ne veut pas de la wifi à tout va.

Cependant, même en éteignant la wifi par le bouton – appuyer 5 secondes – il reste une émission, assez faible. La solution radicale, et assez facile est d’ôter la carte wifi de sa base.( Explications et photos sur demande). Ce faisant la liaison internet fonctionne et le téléphone aussi.

Pour les autres BOX-ADSL, des fonctions cachées avec radiofréquences peuvent être activées par le FAI à distance sans que vous vous en doutiez – et aussi par qui aura votre code -.

Vérifiez également que les fonctions wifi, DECT et autres ne se réactivent pas par défaut quand vous rallumerez la Box après l’avoir éteinte pour un orage, une absence….

Les commentaires sont fermés.

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives