Symptômes répertoriés par le Dr Spitery

Symptômes répertoriés sur plusieurs sites
chez des personnes exposées aux
radiofréquences de la téléphonie par le Dr
Eliane Spitery

 

 

Nous avons rencontré de nombreuses personnes exposées aux
rayonnements émis par les stations de base de téléphonie mobile.
Ces relais ont été placés sur des immeubles d’habitation, des
châteaux d’eau ou des pylônes, et exposent les habitations à des
rayonnements micro-ondes. Malgré la mise en garde de
spécialistes de ces rayonnements, et les nombreux travaux
montrant leur dangerosité, aucune précaution n’a été prise pour
épargner l’exposition des êtres humains.
Aujourd’hui des riverains de stations de base sont exposés depuis
5 ans pour certains, depuis 2 ans pour la plupart et décrivent des
troubles importants. Certains présentent des pathologies qui
pourraient être provoquées ou aggravées par cette exposition.
A la suite de ces observations, nous avons pu faire mesurer des
champs électromagnétiques élevés chez des personnes qui, ne
voyant pas les antennes, ignoraient tout de cette exposition.

SIGNES SUBJECTIFS

ASTHENIE
Une très forte proportion de riverains d’antennes-relais se plaignent
d’une « très grande fatigue ». Ils ont des difficultés à mener une vie
normale ; tout effort physique est impossible. Ils décrivent des
« faiblesses dans les jambes », « les jambes qui se dérobent ». Lors
d’un effort banal comme celui de monter des escaliers certains
disent être obligés de s’arrêter, parfois de s’asseoir.

VERTIGES / NAUSEES
De nombreuses personnes exposées aux rayonnements des
antennes-relais décrivent des malaises, des vertiges, une
« sensation de vide ».
Les personnes très exposées se plaignent fréquemment de
nausées .
AMAIGRISSEMENT
Nous avons noté chez de nombreux riverains de stations-relais des
pertes de poids importantes; parfois chez des personnes qui ne
présentaient pas de surpoids au départ. L’amaigrissement est
progressif, incontrôlable (10 à 12 Kilos en quelques mois). La perte
d’appétit n’est pas constante.
Souvent l’alimentation est normale, même si les patients avouent
« se forcer pour manger ».
Les pertes d’appétit semblent en partie liées à une modification de
la perception du goût. Les patients se plaignent d’un « goût de fer
dans la bouche ».
TROUBLES DU SOMMEIL
Dès la mise en service des antennes-relais, de très nombreux
riverains présentent des troubles graves du sommeil. C’est souvent
la première plainte et le premier motif de consultation chez le
médecin.
* La qualité du sommeil est altérée : difficultés d’endormissement,
sommeil agité, plusieurs réveils au cours de la nuit avec difficultés
pour se rendormir.
* Absence de rêves : il faudrait enregistrer l’EEG. le sommeil
paradoxal semble disparaître.
* Réveil en sursaut : nous avons observé qu’autour d’un même site
les riverains se réveillent en sursaut ( tous à la même heure). Le
réveil est brutal, désagréable, s’accompagnant souvent de sueurs,
de malaises, de palpitations, de stress. Certains éprouvent le
besoin de boire (chaud ou froid) ou de manger .
Les enfants se réveillent à la même heure. Les chiens aboient..
Cela se passe souvent entre 3h et 4h du matin, toujours à la même
heure sur un même site, toutes les nuits.
CEPHALEES
Les céphalées sont fréquentes, invalidantes. Les personnes
exposées aux champs électromagnétiques décrivent des céphalées
« en casque », une oppression au niveau du crâne, particulièrement
au niveau des tempes. Ces symptômes disparaissent dès que le
champ électromagnétique diminue. Nous avons pu le vérifier à
plusieurs reprises par des mesures de champs. L’inconfort est tel
que les habitants fuient leur appartement et les lieux exposés. Ce
phénomène permet à de nombreux riverains sensibles de « détecter »
des antennes-relais en fonctionnement, parfois des téléphones
portables allumés. Il leur est de plus en plus difficile de trouver des
refuges.
ACOUPHENES
Très fréquemment les riverains d’antennes-relais se plaignent de
percevoir des « sifflements », des « bourdonnements », des « bruits
dans les oreilles », extrêmement gênants. Ils consultent des
médecins ORL qui prescrivent de nombreux examens et ne mettent
en évidence aucune pathologie . Ces patients quittent également
leurs appartements en dehors desquels les acouphènes
disparaissent. Nous avons rencontré des riverains qui ont fait appel
à des acousticiens pour détecter une source de bruit dans leur
appartement.
PHOSPHENES
L’exposition aux champs électromagnétiques provoque chez
certains riverains de stations-relais des phénomènes optiques sous
formes de « flashes » lumineux, « comme si on les prenait en photos ».
Ils ne perçoivent jamais de phosphènes en dehors des zones
exposées.
TROUBLES DE MEMOIRE
Presque toutes les personnes exposées, quel que soit leur âge, se
plaignent de fréquents troubles de mémoire. Les enfants et les
adolescents disent avoir des difficultés scolaires, et de moins
bonnes notes qu’avant.
DIFFICULTES DE CONCENTRATION
Les difficultés de concentration accompagnent les troubles de
mémoire et perturbent le travail scolaire. Certains enseignants
exposés se sont plaints d’avoir de grandes difficultés à travailler
chez eux ;
BRULURES
Plusieurs personnes exposées aux champs électromagnétiques
des stations de base de téléphonie mobile décrivent des brûlures
au niveau du cuir chevelu, du dos, dans les jambes, la poitrine. Les
muqueuses buccales et vaginales sont aussi le siège de douleurs
de types brûlures.
DEMANGEAISONS
Les démangeaisons accompagnent ou non les brûlures. Il n’y a pas
toujours de lésions cutanées visibles ; parfois des lésions de
grattage. L’intensité des démangeaisons augmente avec le niveau
d’exposition.
NERVOSITE / IRRITABILITE
Les troubles du comportement sont souvent signalés par les
patients eux-mêmes qui sont conscients d’être très irritables et
anormalement nerveux. Les parents se plaignent également du
changement de comportement de leurs enfants.
TACHYCARDIE
Les palpitations cardiaques, « l’impression que le coeur s’emballe »
sans rattachement à une cause précise, en dehors d’un effort,
entraîne de fréquentes consultations chez le médecin et/ou le
cardiologue.
ETATS DEPRESSIFS
Presque tous les patients exposés décrivent un état dépressif
inexpliqué. Ils précisent souvent qu’ils n’ont pas de problème
particulier et qu’ils ne comprennent pas pourquoi ils sont déprimés.
Ils abandonnent leurs activités, n’ont « plus envie de rien faire », ne
s’intéressent plus à leurs anciennes activités.
DIMINUTION DE LA FECONDITE
Les jeunes couples rencontrés nous ont à maintes reprises signalé
leurs difficultés à avoir des enfants, soit absence de fécondité, soit
fausses couches répétées. Il s’agit parfois de couples ayant déjà eu
des enfants avant l’exposition aux antennes-relais.
Nous n’avons pas rencontré de jeune femme exposée au
rayonnement d’antennes-relais, ayant eu une grossesse normale
avec naissance d’un enfant indemne.

SIGNES OBJECTIFS

EXAMENS PHYSIQUES
Tension artérielle
Nous avons très souvent observé des variations de la TA
postérieure à l’exposition au rayonnement.
– Hypertension artérielle instable, même chez des patients jeunes.
– Hypotension artérielle, inexpliquée et difficile à traiter
Rythme cardiaque
– L’accélération du rythme cardiaque survenant brutalement sans
cause apparente peut être constatée par la prise du pouls. L’ECG
met en évidence des crises de tachycardie. Chez certains patients il
y a des tracés ECG anormaux avec des extrasystoles.
EXAMENS BIOLOGIQUES
Formule sanguine
Chez un grand nombre de patients qui avaient des examens
biologiques récents nous avons pu noter une diminution des GR
et/ou des GB. Lorsqu’ils disposaient d’analyses antérieures, on a
constaté une diminution régulière et progressive du nombre de
globules. Les chiffres remontent après un séjour en dehors de leur
domicile, dans un lieu non exposé.
Métabolisme du Fer
Les troubles du métabolisme du fer sont pratiquement constants
dès que l’exposition est importante. Le Fer sérique est abaissé. Le
médecin traitant prescrit un traitement qui en général reste
inefficace.
Nous avons rencontré des familles entières recevant un traitement
supplétif en fer.

PATHOLOGIES
Les pathologies suivantes ont été observées sur tous les sites avec
une fréquence élevée:
* ECZEMA
* PSORIASIS
* ASTHME
* CATARACTE
* EPILEPSIE
* DEPRESSION
* EPISTAXIS
* TROUBLES HORMONAUX
* FAUSSES COUCHES
* CANCERS
* LYMPHOME/LEUCEMIE
La plupart des signes subjectifs disparaissent dès que cesse
l’exposition et réapparaissent lors d’une nouvelle exposition.
Les valeurs biologiques redeviennent le plus souvent normales au
bout de quelques semaines après disparition du champ
électromagnétique.
Les pathologies disparaissent ou sont améliorées dans un
environnement non exposé. A l’exception bien entendu des
cataractes, cancers et lymphomes.
par Eliane SPITERY
Docteur en médecine
Docteur ès sciences

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives