Témoignages vidéos d’EHS
  • Les abeilles électrosensibles ?:
      https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/du-faouet-vers-rennes-le-convoi-mortuaire-de-300-apiculteurs-bretons-5733656 et si les abeilles étaient, elles aussi, EHS électro-hypersensibles ? La combinaison des ondes prédatrices et de...

  • Déficit de l'attention et dopamine:
    J'adore cette rubrique du Figaro : elle est l'antenne institutionnelle pour conter toutes sortes de bêtises...

Mortalité d’embryons de poules exposés aux CEM

Mortalité d’embryons de poules exposés aux émissions de champs électromagnétiques de téléphones cellulaires

Par B.J. Youbicier-Simo, J.C. Lebecq et M. Bastide (Laboratoire d’Immunologie et Parasitologie, Faculté de Pharmacie, Université de Montpellier I, F-34060 Montpellier Cedex 2, France, sponsorisé par R.Santini, I.N.S.A. Laboratoire de Biochimie Pharmacologie, F-69621, Lyon, France).
Ex: BIOELECTROMAGNETIC SOCIETY, Twentieth Annual Meeting, Trade Winds Resort, St. Pete Beach, Floride, U.S.A., 7-11 juin 1998 (pp. 103 – 104).
(complété par des informations fournies de vive voix par l’auteur le 27 novembre 1999)

        Nous avions antérieurement montré que l’exposition continue d’embryons de poules aux champs électromagnétiques émis par des postes de télévision et par des moniteurs vidéo de computers augmentait le nombre de morts parmi les embryons (Bioelectromagnetics, 1997, 18: pp.514-523).
L’étude présente a été mise en place pour estimer les effets des champs électromagnétiques émis par des téléphones cellulaires sur le développement d’embryons de poules.
Deux groupes de 60 œufs chacun ont été mis en incubation (21 jours à 38 ± 1° C, à 45-55 % d’humidité, dans l’obscurité permanente) sous les conditions d’exposition électromagnétique suivantes : groupe témoin (sans téléphone); groupe exposé (24 h / 24 h d’exposition à un téléphone cellulaire en fonction et placé face vers le bas, à 10 mm au dessus des œufs). Nous avons disposé entre les œufs et le téléphone cellulaire un grillage en cuivre à très fines mailles relié à la terre, afin de constituer un barrage aux hautes fréquences. Donc les œufs sont exposés uniquement aux champs magnétiques à basses fréquences émis par le téléphone portable.

Fig. 1 Schéma d’exposition avec disposition des œufs sur le plateau.

Des chiffres figurant sur le plateau portant les œufs numérotent les positions de 1 à 60 (voir figure 1). Le téléphone cellulaire utilisé (Bosch, Cartel SL 2G2, Germany) irradie dans la bande des fréquences radio 900 MHz à une puissance de 2 Watt. Mais cette fréquence porteuse n’entre pas en ligne de compte. Les œufs seront par contre exposés aux champs magnétiques à basses fréquences et entre autres à la fréquence de 217 Hertz en impulsions.

La mortalité des embryons a été évaluée en mirant les œufs et en chiffrant les embryons morts par intervalles de 2 jours, depuis l’état embryonnaire du 3ème jour (ED3) jusqu’à l’état embryonnaire du 13ème jour (ED13) : ED3, ED5, ED7, ED9, ED11, ED13. Les comptages n’ont pas pu être réalisés de puis le 14ème (ED14) jusqu’au 21ème jour (ED21) parce que les œufs étaient devenus tellement opaques (forte vascularisation, augmentation de la taille de l’embryon) que les embryons pouvaient à peine être mirés à travers la coquille. Pour cette dernière période (ED21), la mortalité a été estimée en ouvrant les œufs n’ayant pas éclos.

Trois expériences indépendantes ont été réalisées. La mortalité des embryons a été exprimée, soit en mortalité cumulée (comptages premiers + comptages courants), soit en taux total (pourcentage d’embryons autopsiés depuis ED3 jusqu’à ED21).
Dans le groupe exposé, l’exposition aux champs électromagnétiques était accompagnée d’une augmentation de la perte d’embryons durant toute la période d’incubation, tandis que des variations perceptibles dans le groupe témoin se produisaient principalement à la fin de l’incubation (ED21). De plus, le taux total moyen de mortalité (TDR) pour les trois expériences était 6 fois plus élevé dans le groupe exposé aux champs électromagnétiques que dans les groupes témoins comparés (72,3 % contre 11,9 % ; voir tableau 1).

 

Expériences
Expérience n°1
Expérience n°2
Expérience n°3
Age (jours)
Témoins
Exposés
Témoins
Exposés
Témoins
Exposés
NFE : ED3
1
1
5
1
3
4
ED3
1
6
0
7
3
2
ED5
1
8
0
8
3
3
ED7
1
10
0
8
4
4
ED9
2
15
0
10
4
10
ED11
2
17
0
17
4
16
ED13
2
18
0
17
4
20
ED21
7
35
6
34
9
56
TDR 21 (%)
11,9 %
59,3 %
10,9 %
57,6 %
15,8 %
100 %
Légende : NFE = œufs non fécondés, ED = nombre de jours d’incubation, TDR 21 = taux total de mortalité le 21ème jour.

Tableau 1 : Mortalité embryonnaire cumulée.

            La distribution des autopsies dans les groupes exposés était essentiellement restreinte à une zone se situant autour de la source de champs électromagnétiques (ici, le téléphone cellulaire), ce qui contraste avec la distribution éparse dans les groupes témoins (voir les diagrammes de mortalités cumulées ci-dessous).

            Ces deux constatations démontrent que l’exposition aux radiations électromagnétiques à basses fréquences émises par les téléphones cellulaires augmentent la mortalité lors du développement embryonnaire.

(*) Notes de J.M. Danze:

1. Il est dommage d’avoir installé les deux lots « exposé » et « témoin » dans la même pièce car actuellement nous ne savons pas à quel niveau de champ électrique (calculable en densité de puissance) se situe la limite des effets des champs des téléphones mobiles. L’étude suédoise de L. Salford concernant le franchissement de la barrière sang/cerveau montre qu’à 1 m 80 l’effet est toujours mesurable. De plus les constatations faites par des éleveurs de volailles ( Mr.et Mme Jeanjon) montrent que des effets de mortalité embryonnaires catastrophiques se produisent encore à environ 150 mètres d’une antenne relais soit à un champ électrique d’environ  0,01 à 0,3 V/m (un téléphone mobile en fonctionnement normal irradie à 1 m 80 un champ électrique d’environ 3 V/m).

 2. La reproductibilité et la pertinence de ces résultats pourrait être améliorée par un suivi plus précis des conditions d’incubation (conditions hygrométriques, retournement des œufs, séparation des lots exposés et non exposés dans des locaux situés à distance etc.)

Les commentaires sont fermés.

Archives