LINKY – pourquoi la même consommation vous coûtera plus cher

% buffered05:50Current time00:12

Notions de bases du comptage du Linky :
Avant-propos : kVA est la puissance apparente, c’est elle qui est ostensiblement affichée sur l’écran du Linky, c’est celle qui est prise en compte pour la facturation du contrat d’abonnement avec le Linky, c’est la résultante du comptage de la puissance réactive (voir l’animation dans le clip), elle est au final une surfacturation au consommateur avec le Linky.
Cette surfacturation est très fortement amplifiée sur les factures des consommateurs par les majorations de toutes les taxes dont la TVA , la CTA, etc …

1 – Le comptage de la PUISSANCE pour les contrats d’abonnements est en kVA pour le Linky
2 – Le comptage de la CONSOMMATION d’énergie est en kWh pour le Linky (sauf constatation contraire).
3 – Le comptage de la puissance est en kW pour les compteurs classiques, celle-ci est transformée par ENEDIS en kVA pour les contrats d’abonnements, cela n’a pas d’importance pour ceux qui ont des compteurs classiques puisqu’ils ne comptent pas en kVA, mais pour les possesseurs de Linky c’est l’arnaque car le Linky lui compte la puissance en kVA ce qui peut majorer de + 20 à 40 % LA PUISSANCE par rapport au cosinus Phi !

Les mécanismes de l’arnaque du Linky d’ENEDIS :
L’Arnaque du Linky d’ENEDIS (première arnaque), la deuxième arnaque étant la surconsommation énergétique par rapport à la LDE, la troisième arnaque étant la non-conformité de l’instrument de mesures Linky (système de comptage) par rapport aux dispositions Métrologiques légales de Certification opposables, etc …

Pour préparer l’escroquerie avec l’arrivée du Linky EDF/ERDF ont transformé il y a quelques années en catimini sur les factures les contrats d’abonnements qui étaient facturés en unité Kilo Watt (kW) par des kilo Volt Ampère (kVA).
Le problème étant que les compteurs bleus ne comptent qu’en kW pour la puissance et les compteurs Linky en kVA.

Ce qui signifie qu’aujourd’hui il y a au final deux tarifications de l’électricité pour les 35 millions de consommateurs, ceci est en droit commercial totalement illégal, c’est une escroquerie gigantesque qui relève du pénal.

Actuellement la grande majorité des consommateurs ont des compteurs électromécaniques et payent comme depuis toujours leurs factures d’électricité au prix normal puisqu’ils ont un comptage de puissance en kW et pas en kVA.
Puis il y a une autre catégorie de consommateurs, un nombre important de ceux qui ont un compteur Linky qui se font arnaquer par ENEDIS parce qu’ils ont maintenant avec le Linky une facturation RÉELLE de la puissance de leurs contrats en kVA et non plus comme avant en kW comme avant !

La puissance facturée (prise en compte) en kVA du Linky est fonction de la Puissance APParente (majoration) alors que la puissance facturée (prise en compte) en kW pour les compteurs Bleus est fonction de la Puissance Active (minoration).

En conséquence pour les contrats le sur-comptage nécessitant un abonnement supérieur donc une surfacturation générée par le Linky en fonction du cosinus phi est d’environ 30 à 40 % en moyenne, voir plus dans certains cas notamment pour les consommateurs possesseurs d’appareils ménagers ayant un moteur électrique comme une machine à laver, un lave-vaisselle, un sèche-linge, une régénération de piscine, etc …
Pour les Lampes Fluo Compactes ayant un cosinus phi très bas (± 0,5/0,6) et dont le nombre en France dans les foyers est colossal (plus de 700 millions), la puissance APParente du Linky provoque une majoration de plus de 40 à 50 % !

A cela se rajoute avec le compteur Linky une surconsommation énergétique en kWh générée par la LDE (les harmoniques) sur la RMS (la Valeur Efficace du courant électrique), un comble !
A Suivre …

 

Les commentaires sont fermés.

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives