Témoignages vidéos d’EHS
  • Les abeilles électrosensibles ?:
      https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/du-faouet-vers-rennes-le-convoi-mortuaire-de-300-apiculteurs-bretons-5733656 et si les abeilles étaient, elles aussi, EHS électro-hypersensibles ? La combinaison des ondes prédatrices et de...

  • Déficit de l'attention et dopamine:
    J'adore cette rubrique du Figaro : elle est l'antenne institutionnelle pour conter toutes sortes de bêtises...

« Le rayonnement du sans fil cause de cancer » revèlent les conclusions d’une nouvelle étude scientifique

http://www.digitaljournal.com/pr/2464179

L’Association Nationale pour la sureté des technologies utilisées par les enfants (NACST) lance un appel aux principales organisations de santé pour promouvoir le filaire et non les technologies sans fil dans les écoles à travers l’Initiative « Turn it Off 4 Kids ».
.

LOS ANGELES, CA, le 10 Février 2015

NACST entreprend cette action suite à la publication de 2 récentes études  indiquant qu’il y a des preuves suffisantes démontrant que l’exposition au rayonnement des sans fil, également connue sous l’appellation Radio Fréquences et Champs Electro- Magnétiques, sont cause de cancer.
Les modems sans fil et les appareils comme les Ipads, téléphones portables, ordinateurs portables, babyphones et  les téléphones sans fils, tous émettent ce type de rayonnement.

 

Etat de la Science :Le débat est clos. l’Oncologue Lennart Hardell, MD, PhD et le Statisticien Michael Carlberg de l’Hopital Universitaire d’Obrero, en Suède ont trouvé un risque de cancer 3 fois plus élevé après 25 ans ou plus d’utilisation de téléphones sans fil dans une étude publiée en Octobre 2014 dans la revue Pathophysiology: http://dx.doi.org/10.1016/j.pathophys.2014.10.001.

Un élément significatif a été la découverte que les personnes ayant utilisé un portable ou un téléphone sans fil avant l’age de 20 ans présentaient le risque le plus élevé. Les auteurs démontrent que les Radio-Fréquences et les Champs Electro-Magnétiques doivent être considérés comme carcinogène pour les êtres humains exigeant une révision urgente des  recommandations actuelles en matière d’exposition.

 

Cette étude fait suite à l’étude de cas controlés CERENAT  de juillet 2014   » publiée dans la revue « Occupational and Environmental Medicine  » dans laquelle des chercheurs français ont trouvé une augmentation du cancer du cerveau multipliée par 3 après 896 heures ou plus d’utilisation d’un téléphone sans fil au long cours : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24816517.

Tenant compte de l’accumulation des recherches démontrant les effets sanitaires des rayonnements des sans fil, le Professeur  Olle Johansson PhD du département de neuroscience de Karolinska  a conclu : le débat est clos.

 

Les Scientifiques demandent à  l’Organisation Mondiale de la Santé de reclassifier les RF et CEM. En 2011 l’Agence Internationale pour la Recherche sur la Cancer (IARC) de l’OMS avait classé les radiations des Radio Fréquences des sans fil Carcinogène 2B. Depuis 2011, plusieurs des scientifiques de l’OMS dont Anthony Miller MD, FRCP, FACE ont appelé à une reclassification des technologies sans fil à un niveau de risque plus élevé.
L’étude Hardell de 2014 démontre que les radiations des radio Fréquences devraient être concernées par le groupe 1 « cancérogène avéré », les situant dans la même catégorie que le tabac ou l’amiante.

 

L’initiative « Turn It Off 4 Kids » de l’association Nationale pour la sécurité des technologies utilisées par les enfants (NACST) en appelle aux organisations de prévention du cancer et de santé pédiatrique pour faire du sujet de la santé des enfants face aux expositions des radiations des technologies sans fil dans les instances éducatives une priorité immédiate pour 2015.
1 – Demander que toutes nouvelles technologies à l’école soit filaire
2 – Demander le remplacement des technologies sans fils existantes par le filaire
3 –  Demander que le public soit informé des mesures simples permettant de réduire leur exposition , surtout pour les enfants et les femmes enceintes
4 – Eduquer les membres de ces organisations et leurs publics sur les effets sanitaires des radiations sans fil grâce à des emails, des sites web, et des supports mis à jours.

Le groupe d’expert soutenant l’Initiative de l’association NACST comprend 20 éminents scientifiques, physiciens et avocats des questions sécuritaires dont  Drs. Lennart Hardell, Olle Johansson, Anthony Miller and Dariusz Leszczynski. Le Dr. Leszczynski scientifique faisant partie du comité de l’OMS/ IARC sur les RF-CEM et cancer, et le  Dr. Miller ayant occupé le poste de Directeur de l’Unité d’Epidémiologie au sein de l’Institut National du Cancer de Toronto – Canada.

. « Etant donné les études émergentes et celles attestées, cela doit conduire à fournir aux étudiants  un environnement d’apprentissage sain, libre de tout rayonnement des sans fil. a conclu un Co-fondateur de l’association NACST.

Les détails  de l’initiative « Turn It Off 4 Kids » sont ici: http://www.nacst.org/nacst-turn-it-off-4-kids.html http://www.NACST.org Contact@NACST.orgL’Association Nationale pour l’innocuité des technologies destinées aux enfants (NACST) travail à faire connaitre l’impact sanitaire des radiations sans fil sur les enfants ainsi qu’à la mise en place de politiques innovantes visant à protéger la santé et le bien être des jeunes.Press release service and press release distribution provided by http://www.24-7pressrelease.com

Wireless Radiation Causes Cancer New Scientific Findings Reveal

The National Association for Children and Safe Technology (NACST) is calling on major children’s health organizations to promote wired vs. wireless technology in schools with the « Turn It Off 4 Kids » Initiative.

LOS ANGELES, CA, February 10, 2015 /24-7PressRelease/ —

NACST is taking action after two recently published studies indicate there is sufficient evidence demonstrating exposure to wireless radiation, also known as RF-EMF, causes cancer.

 

Wireless routers and devices such as iPads, cell phones, laptops, baby monitors and cordless phones all emit this type of radiation. State of the Science: The Debate is Over Professor of Oncology Lennart Hardell, MD, PhD and Statistician Michael Carlberg of Orebro University Hospital, Sweden found a 3-fold increased risk of cancer with 25 or more years of cell and cordless phone use in a study published October 2014 in Pathophysiology: http://dx.doi.org/10.1016/j.pathophys.2014.10.001.

 

Very significant was the finding that people who first used mobile or cordless phones before the age of 20 had the highest risk. The authors state that RF-EMF should be regarded as a human carcinogen, « requiring urgent revision of current exposure guidelines. » This study followed the July 2014 CERENAT case controlled study in the Occupational and Environmental Medicine Journal where French researchers found a 3-fold increase in brain cancer with 896 or more hours of lifetime cell phone use: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24816517.

Based on the accumulation of research demonstrating health effects from wireless radiation, Professor Olle Johansson PhD of the Karolinska Department of Neuroscience has stated, « the debate is over. » Scientists Call for the World Health Organization to Reclassify RF-EMF In 2011, the World Health Organization’s (WHO) International Agency for Research on Cancer (IARC) classified RF Radiation from wireless as a Class 2B Carcinogen. Since 2011, several of the WHO scientists including Anthony Miller MD, FRCP, FACE have called for a reclassification of wireless to an increased risk level.

The 2014 Hardell study states that RF radiation should be regarded as a « Group 1 Human Carcinogen, » placing it in the same category as tobacco and asbestos.

NACST’s Turn It Off 4 Kids Initiative NACST is calling on children’s health and cancer prevention organizations to make the issue of children’s health and exposure to wireless radiation in educational settings an immediate priority for 2015:

1. Call for all new school technology to be hardwired.

2. Call to replace existing wireless technology systems with hardwired systems.

3. Call for the public to be educated about simple ways to reduce exposure, especially for children and pregnant women.

4. Educate their organization’s members and audience on the health effects of wireless radiation by emails, informational web pages, and updated materials.

Expert Endorsements NACST’s Initiative has been endorsed by 20 prominent scientists, physicians and safety advocates including Drs. Lennart Hardell, Olle Johansson, Anthony Miller and Dariusz Leszczynski. Dr. Leszczynski was a participating scientist in the WHO IARC panel on RF-EMF and cancer, and Dr. Miller has served as Director of the Epidemiology Unit, National Cancer Institute of Canada, Toronto. « Given the established and emerging science, it only follows that students be provided a safe learning environment, free from wireless radiation, » stated an NACST Co-founder.

Details on Turn It Off 4 Kids Initiative can be found at: http://www.nacst.org/nacst-turn-it-off-4-kids.html http://www.NACST.org Contact@NACST.org

The National Association for Children and Safe Technology is dedicated to raising awareness about the health impacts of wireless radiation on children as well as advancing policies that safeguard children’s health and well being.

 

— Press release service and press release distribution provided by http://www.24-7pressrelease.com

Les commentaires sont fermés.

Archives