Impacts sanitaires

L’Académie américaine de médecine environnementale alerte

Champs électromagnétiques, radiofréquences, effets sur la santé

« Santé intégrative » N°28 juillet -août 2012

Auteurs:

Amy L. Dean, DO -William J. Rea, MD -Cyril W. Smith, PhD -Alvis L. Barrier, MD – Traduction Docteur Philippe Tournesac

L’AAEM, association de médecine environnementale mondialement reconnue la plus sérieuse, lance cette année un appel. Les effets non thermiques ne sont pas pris en compte alors que les publications et explications sur ce sujet s’accumulent. Cet article résume et référence les nombreux travaux scientifiques concernant la dangerosité et les effets pour les humains, des ondes électromagnétiques.

Depuis 50 ans, l’American Academy of Environmental Medicine (AAEM) étudie et traite les effets de l’environnement sur la santé humaine. Depuis vingt ans, leurs médecins ont commencé à voir des patients qui signalaient que les lignes à haute tension, la télévision et autres appareils électriques étaient la cause d’une grande variété de symptômes. Il est évident depuis le milieu des années 90 que des patients sont perturbés par des champs électromagnétiques et deviennent plus électrosensibles. Depuis cinq ans, avec la montée en puissance des appareils sans fils, l’exposition à des radiofréquences est en augmentation massive. De plus, les signalements d’hypersensibilité et de maladies en relation avec les champs électromagnétiques et l’exposition aux radiofréquences (RF) vont aussi crescendo,

De nombreuses études corrèlent l’exposition aux RF avec différentes maladies, cancers, maladies neurologiques, problèmes de reproduction, dysfonctionnements immunitaires et hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Les différentes ondes électromagnétiques sont réparties en radiations ionisantes, comme les ultraviolets et les rayons X, et radiations non ionisantes, comme les ultrasons (?) et les radiofréquences, qui incluent le WiFi, les téléphones portables, les nouveaux compteurs, aussi appelés compteurs intelligents. On sait depuis longtemps que les radiations ionisantes peuvent avoir un impact sur la santé. Les effets des radiations non ionisantes sur la santé sont observés depuis peu de temps. Il y a des recherches et des discussions en cours pour établir les effets thermiques et non thermiques des radiations non ionisantes.

Selon la Federal Communications Commission (FCC-USA) et d’autres agences de régulations, seuls les effets thermiques doivent être pris en considération en matière de conséquence pour la santé. Les doses limites d’exposition sont établies uni- quement sur la base des effets thermiques!'(1)

Tout en limitant la régulation aux conséquences biologiques thermiques, il a aussi été déclaré que les effets non thermiques sont mal compris et qu’il n’existe pas d’étude scientifique concluante pour affirmer qu’il existe un effet négatif pour la santé des propriétés non thermiques,(1) D’autres ont ajouté qu’en raison de la distance, les effets de l’exposition au WiFi, aux antennes relais et aux compteurs intelligents sont négligeables.(2)

Toutefois, plusieurs études in vitro, in vivo (expérienœ sur cellules en laboratoire ou sur des êtres vivants NDLR) et épidémiologiques démontrent qu’une exposition à des RF non thermiques a des conséquences biologiques nuisibles satisfaisant les critères de Hill de toxicité. (3)

Des articles scientifiques publiés dans des revues de références ont décrit: dégâts génétiques, anomalies de reproduction, dégénérescence neurologique dysfonctionnement du système nerveux et immunitaire, troubles cognitifs, dommage protéique, atteinte rénale, effets sur le développement.

Les études sur la génotoxicité après exposition aux radiofréquences, même sans effet thermique, ont montré une instabilité des chromosomes, une altération de l’expression des gènes, des mutations génétiques, une fragmentation de l’ADN et des fractures de la structure de l’ADN,(4.11).

Mascheich et al. ont démontré un effet dose réponse avec une augmentation linéaire de l’aneuploïdie en fonction du taux d’absorption des ondes électromagnétiques.(11) (l’aneuploïdie caractérise une cellule qui, suite à une mutation, ne possède pas le nombre normal de chromosomes. NDLR).

On a démontré que des effets génotoxiques surviennent dans les neurones, les lymphocytes, le sperme, les globules rouges, les cellules pulmonaires et dans la moelle osseuse.

Des effets non thermiques sur le développement ont été montrés chez la souris,(12) L:OMS a classé les RF dans le groupe 28 des carcinogènes (13.)

Il a été montré une association entre l’utilisation du téléphone portable dans les zones rurales et une augmentation du risque de tumeur cérébrale.(14) Le fait que les RF peuvent provoquer des dommages neurologiques a été documenté à plusieurs reprises. On a trouvé une augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique (barrière de séparation entre le sang et le tissu neurologique dans le cerveau NDLR) et du stress oxydatif, qui sont associés avec les cancers cérébraux et les maladies neuro-dégénératives.

 

Nittby et al. ont démontré une augmentation du passage de l’albumine à travers la barrière hémato-encéphalique proportionnelle à la dose d’exposition.(15) On a observé des modifications neurologiques qui sont connues pour être associées avec la maladie d’Alzheimer, le Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (SLA).(4,10) De multiples études épidémiologiques ont signalé une augmentation statistiquement significative d’autres symptômes neurologiques comme les troubles cognitifs, maux de tête, vertiges, tremblements, perte de mémoire, baisse de l’attention, dysfonction du système neurovégétatif, troubles du sommeil ou de la vue_(18-21)

Des effets néphrotoxiques (toxicité pour le rein NDLR) ont aussi été signalés. Un effet dose réponse a été montré par Ingole et Gosh. Les reins des embryons de poulet montrent des signes de dégénérescence en fonction de la durée d’exposition aux RF.(24) On a aussi montré que l’exposition aux RF peut entraîner des changements isomériques (configuration dans l’espace NDLR) des acides aminés qui sont connus pour être toxiques pour le rein et le foie.(25)

L’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques a été documentée dans des études contrôlées et en double aveugle lors des expositions à différentes fréquences d’ondes électromagnétiques. Rea et aI ont démontré que dans des conditions de double aveugle, 100 % des sujets avaient des réactions reproductibles lors de l’exposition à la fréquence à laquelle ils étaient le plus sensibles_(22)

Les ondes électromagnétiques pulsées ont toujours montré des effets neurologiques, alors que les fréquences continues n’avaient pas les mêmes effets.(23)

Ces études montrent clairement un lien de causalité et mettent en défaut les affirmations sur l’incertitude des effets de l’exposition aux RF. Un autre processus prouve que les fréquences électromagnétiques, incluant les RF, peuvent avoir un impact négatif sur la santé humaine.

 

Les agences gouvernementales et les industriels ont établi des normes de sécurité basées sur la traditionnelle physique Newtonienne. Ce raisonnement implique que l’effet des atomes et des molécules est limité dans le temps et dans l’espace. Cette modélisation accepte la théorie selon laquelle une force mécanique agit sur un objet et qu’une exposition prolongée à des ondes électromagnétiques (OEM) et à des RF ne peut pas avoir d’impact sur la santé s’il n’y a pas de hausse de température significative. Ce modèle est maintenant considéré comme obsolète. Il faut une modélisation basée sur la physique quantique pour comprendre et mesurer les effets négatifs des OEM et des RF sur la santé humaine.(26,27)

En physique quantique et dans la théorie des champs quantiques, la matière peut se comporter comme une particule ou comme une onde, avec les mêmes propriétés qu’une onde. Matière et champs électromagnétiques englobent les champs quantiques qui fluctuent dans le temps et dans l’espace. Ces interactions peuvent avoir des effets à long terme, on ne peut pas s’en protéger, ils ne sont pas linéaires et, en raison de leur nature quantique, relèvent de I’incertitude.

Les organismes vivants, dont l’être humain, interagissent avec la composante du potentiel vecteur du champ électromagnétique comme avec un champ électromagnétique d’une bobine toroïdale(26.28.29) (le potentiel vecteur du champ magnétique est une quantité physique qui n’est pas directement mesurable, mais sa présence est intimement liée à celle d’un champ électrique et/ou d’un champ magnétique NDLR).

Le potentiel vecteur du champ magnétique est l’élément qui permet de relier les systèmes biologiques et les champs électromagnétiques.(26.27)

Une fois le seuil spécifique de tolérance d’un patient dépassé, c’est la fréquence spécifique qui stimule les réactions du patient. Les forces des OEM et RF de longues fréquences peuvent agir à grande distance obligeant un système biologique à s’adapter pour osciller en phase avec la fréquence du champ électromagnétique avec des conséquences sur d’autres systèmes de l’organisme. Cela peut aussi produire une empreinte électromagnétique dans l’organisme qui peut avoir des conséquences à long terme. (26.27·30)

La recherche a montré qu’en utilisant des instruments de mesure objectifs, même des circuits résonnant passifs peuvent imprimer une fréquence dans de l’eau et des systèmes biologiques.(31)

Ces effets quantiques électrodynamiques existent et peuvent expliquer les effets secondaires observés avec l’exposition aux OEM et aux RF. Les effets quantiques des OEM et des RF n’ont pas été suffisamment étudiés et leur implication sur la santé humaine n’est pas encore bien comprise.

En raison des études bien documentées montrant des effets quantiques incomplètement compris de ces champs, l’AAEM appelle à exercer le principe de précaution concernant les OEM et les RF et l’exposition aux diverses fréquences en général. À une époque où toute la société dépend des bienfaits de l’électronique, nous devons trouver des idées et des technologies qui ne perturbent pas les fonctions corporelles. Il est clair que le corps humain utilise l’électricité depuis la stimulation chimique des récepteurs aux impulsions nerveuses, cette séquence peut être perturbée par des fréquences électromagnétiques environnementales. Des voisins et des communautés entières demandent de plus en plus de s’abstenir des communications sans fil au domicile comme au travail.

————————————————————————————————————————–

A une époque où toute la société dépend des bienfaits de l’électronique, nous devons trouver des idées et des technologies qui ne perturbent pas les fonctions corporelles.

————————————————————————————————————————–J

La bibliographie est disponible sur le site internet: www.santeintegrative.com

 

L’AMERICAN ACADEMY OF ENVIRONMENTAL MEDICINE DEMANDE:

•Une mise en garde sur l’installation des compteurs intelligents en raison d’une exposition potentiellement dangereuse à des radiofréquences (RF).

•Des hébergements pour raisons de santé liées à l’exposition aux ondes électromagnétiques (OEM) ou aux RF, en tenant compte des compteurs intelligents.

•Des études scientifiques indépendantes pour mieux comprendre les effets sur la santé de l’exposition aux OEM et aux RF.

•Une reconnaissance du fait que l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques est un problème mondial en pleine expansion.

•Une meilleure compréhension et un contrôle du bombardement électrique environnemental pour la protection de la société.

•La prise en compte des effets quantiques des OEM et des RF sur la santé humaine et des travaux de recherche indépendants sur ce sujet

•L’utilisation de technologie plus sûre, en particulier pour remplacer les compteurs intelligents par un câblage électrique des fibres optiques ou d’autres méthodes de transmission inoffensives.

———————————————————————————————————————

LES CRITÈRES DE BRADFORD HILL

En 1985, l’épidémiologiste anglais Sir Bradford Hill (1897-1991) a établi un groupe de neufs conditions minimales pour fournir une preuve adéquate d’une relation causale entre deux évènements.

1. Force de l’association, en statistique on parle de risque relatif ou Odds ratio.

2. Consistance: cela nécessite une répétition des observations dans différentes populations.

3. Spécifidté : une cause produit un effet.

4. Relation temporelle: les causes doivent précéder les conséquences.

5. Le gradient biologique ou relation dose-effet.

6. Plausibilité en particulier biologique.

7. Cohérence.

8. Preuve expérimentale chez l’animal ou chez l’homme.

L’avis d’un spécialiste des micro-ondes

Les champs électromagnétiques des antennes-relais ont des effets sur le métabolisme

antenne_relais_immeuble© C. Magdelaine / notre-planete.info

L’équipe mixte Péritox « Périnatalité et Risques Toxiques » de l’INERIS et de l’Université Picardie Jules Verne (UPJV) mène des recherches sur les effets biologiques des radiofréquences sur les fonctions de l’équilibre énergétique (régulation thermique, sommeil, alimentation). Les premiers résultats obtenus, qui demandent à être approfondis, montrent que les champs électromagnétiques (CEM) de type antenne-relais déclencheraient des mécanismes d’économie d’énergie ; ces résultats confirmeraient également un effet de fractionnement du sommeil paradoxal.

 

Réveils fréquents, difficultés pour se rendormir, insomnie… font partie des symptômes que décrivent les personnes dites « électro-sensibles », lorsqu’elles vivent à proximité d’une antenne-relais. L’étude porte sur les effets d’une exposition aux radiofréquences sur les fonctions de l’équilibre énergétique du jeune rat : le sommeil, la régulation thermique et la prise alimentaire. Le niveau d’exposition simulé correspond à celui rencontré à proximité des antennes-relais.

 

La régulation des ressources en énergie du corps humain est le fruit de l’interaction entre quatre fonctions : entrée de l’énergie (alimentation), économie d’énergie (sommeil), mécanismes de déperdition d’énergie (activité locomotrice dans laquelle le phénomène de vasomotricité joue un rôle majeur[1]), production d’énergie. Toutes ces fonctions sont placées sous contrôle du système nerveux central (hypothalamus).

 

Les premières conclusions montrent des effets biologiques à long terme des radiofréquences simultanés sur la régulation thermique, le comportement alimentaire et le sommeil. Ces effets, qui apparaissent notamment quand la température ambiante augmente, induisent chez les animaux exposés un maintien de la vasoconstriction périphérique. Ce phénomène a pour conséquence de déclencher chez l’animal des processus d’économie d’énergie, comme s’il avait des besoins énergétiques accrus. Des études complémentaires seraient nécessaires pour vérifier si ces mécanismes d’économie d’énergie ont un impact sur la santé.

Les effets sur la thermorégulation

Le comportement des animaux exposés indique que leur thermosensibilité au froid est différente des animaux témoins. Si les champs électromagnétiques semblent induire « une sensation de froid » chez l’animal, il n’est pas encore possible de dire si cet effet est transposable à l’homme.

Les effets sur la prise alimentaire

On observe également une prise alimentaire plus importante de la part des animaux exposés : les mécanismes d’économies d’énergie pourraient conduire à une augmentation de la masse corporelle, mais cela nécessite d’être confirmé. En outre, l’étude ne permet pas déduire que cette prise alimentaire joue un rôle quelconque dans les phénomènes de surpoids et d’obésité.

Les effets sur le sommeil

Les troubles du sommeil peuvent devenir pathologies : l’insomnie peut susciter des désordres psychiques chez l’adulte (état dépressif…) ou des troubles du comportement (nervosité…) chez les enfants, voire des déficiences physiques et mentales à long terme.

 

L’étude permet de confirmer un autre effet des radiofréquences, le fractionnement du sommeil paradoxal. Au vu des résultats de l’étude, ce fractionnement n’occasionne pas de troubles du sommeil : les chercheurs n’ont noté aucune modification des paramètres de qualité du sommeil (réduction du temps de sommeil, réveils répétés, difficultés à se rendormir).

 

Les résultats des études connues concernant les troubles du sommeil sont sujets à débat : un impact potentiel négatif des CEM aurait été observé sur la synthèse de mélatonine, hormone intervenant dans la régulation des rythmes biologiques (et donc du sommeil). D’autres études épidémiologiques relèvent un raccourcissement des cycles de sommeil induit par les ondes ; les études récentes établissent un lien entre une exposition aux radiofréquences de type GSM et un déficit des fonctions cognitives (difficulté de mémorisation).

 

Les recommandations des pouvoirs publics :

Eteignez votre téléphone mobile à chaque fois cela vous est demandé (avions, hôpitaux…)

Ne téléphonez pas en conduisant, même avec un kit mains-libres

Eloignez le téléphone mobile de votre tête (en utilisant un kit mains-libres)

Privilégiez les zones de bonne réception quand vous téléphonez

Utilisez votre téléphone portable avec modération

Evitez de téléphoner lors de déplacements à grande vitesse (train…)

Conseillez vos enfants : limitez leur recours au téléphone mobile

Porteurs d’un implant électronique, éloignez votre téléphone mobile de votre appareil médical

 

Notes :

Propriété qu’ont les vaisseaux sanguins de changer de diamètre en fonction de modifications du milieu intérieur. La vasomotricité permet d’assurer de façon continue l’équilibre interne de l’organisme. Dans la régulation de la pression artérielle, la vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux) permet de faire remonter une pression trop basse, tandis que la vasodilatation (augmentation de ce diamètre) atténue un excès de pression. En ce qui concerne la régulation de la température du corps (thermorégulation), la vasoconstriction périphérique des vaisseaux cutanés empêche les pertes de chaleur par la peau, alors que la vasodilatation les accroît. Au cours de l’effort physique, il se produit une vasodilatation dans les muscles mis en action et une vasoconstriction dans les secteurs inutiles à l’effort.

 

Un site internet d’information a été ouvert. Dans ce dispositif, les scientifiques de l’équipe sont amenés à répondre par écrit ou au téléphone aux questions des particuliers mais aussi de représentants de collectivités territoriales et de professionnels comme les médecins du travail.

Source :

L’INERIS et l’UPJV identifient un effet biologique des champs électromagnétiques sur l’équilibre énergétique – INERIS

Référence :

Effects of chronic exposure to radiofrequency electromagnetic fields on energy balance in developing rats ; novembre 2012 – Environmental Science and Pollution Research

Auteur : Institut National de l’Environnement industriel et des risques

Source : notre-planete.info,

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3704_antennes-relais_sommeil.php

 

 

Hambourg renonce au Wi-Fi dans les écoles

 

 

Six écoles de Hambourg devaient entrer dans l’ère numérique mais la ville et la commission scolaire ont fait marche arrière: le réseau Wi-Fi sans fil est considéré trop dangereux pour la santé des élèves.

Traduction d’un article par Martin Sonnleitner publié par SHZ (Schleswig-Holsteinischer Zeitungsverlag) le 29 novembre 2014.

HAMBOURG. A la rentrée des classes, la commission scolaire a annoncé un projet visant à équiper trois écoles du district de Hambourg et trois écoles secondaires de tablettes et ordinateurs portables ; ce dernier a été gelé. La raison de ce renoncement est que l’accès à Internet proposé était par bornes Wi-Fi et que les conséquences sanitaires et les implications juridiques ne sont pas encore résolues.

« Six écoles remplaceront les tableaux noirs, les livres scolaires, cahiers et crayons par des ordinateurs portables et des tablettes« , a déclaré le représentant de l’enseignement auprès du Conseil municipal, Ties Rabe, dans un communiqué présenté en mai. Ce projet, dont la mise sur pied devrait durer deux ans, concerne quelques 1’300 étudiants, soit environ 30 % des enfants et adolescents de ces écoles. Toutefois, la commission scolaire a fait marche arrière. « Le projet est actuellement à l’étude afin de savoir s’il ne pose pas  d’éventuels problèmes d’ordre juridique ou de la protection des données« , a admis un porte-parole Peter Albrecht.

Le projet a fait l’objet de controverse depuis que le député indépendant Walter Scheuerl a lancé deux interpellations argumentées par des rapports techniques afin de torpiller le financement du projet devant le Conseil municipal. Le motif avancé était que la transmission des données du sans fils Wi-Fi créerait des fréquences extrêmement élevées de micro-ondes.

En fait, certains médecins ont récemment remis en question l’introduction de tablettes, smartphones et Wi-Fi dans l’enseignement scolaire en disant que le battage médiatique autour du progrès technologique menait à son acceptation sans critique. Dans une lettre ouverte, quelques 20 médecins du « Groupe de travail médical sur les media numériques à Stuttgart« , affirment que les inquiétudes exprimées par la science et la médecine concernant l’utilisation des media numériques dans les écoles, ne sont pas prises en considération.

« La corrélation entre la propagation des media numériques et l’augmentation de la surcharge de travail, les maux de tête, le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité et les troubles d’ordre psychique est préoccupante« , a déclaré le Professeur Manfred Spitzer, psychiatre et chercheur en neurosciences à Ulm.

Les connaissances scientifiques actuelles démontrent que la nocivité est évidente: en plus des problèmes de concentration, l’exposition pourrait conduire à des ruptures de brins d’ADN, ce qui pourrait causer des  dommages au sperme et augmenter les risques de cancer.

Les fabricants, ainsi que l’Office fédéral de protection contre les radiations et les médecins mettent déjà en garde contre une utilisation des appareils près du corps et recommandent des distances minimales. Ni la commission scolaire, ni l’autorité de santé de la ville hanséatique n’ont tenu compte de ces avertissements. Dirk Petersen, expert en  environnement à la fédération des consommateurs de Hambourg, relativise: « A notre avis, il n’y a pas de preuves que c’est dangereux. Pour cela le niveau de rayonnement est tout simplement trop faible. »

En revanche, Ellen Kruse, porte-parole de la Société Elektrosmog du BUND à Hamburg, a exprimé des réserves: « Beaucoup d’études neutres démontrent que le Wi-Fi est très nocif. » Elle réclame que des experts indépendants en informent les écoles. Le cumul de l’utilisation simultanée dans des classes de 30 élèves est particulièrement discutable, selon Kruse. L’Organisation mondiale de la Santé met en garde contre les risques de cancer liés au téléphone mobile. « Nous sommes pour le principe de précaution » dit-elle. Toutefois, le BUND n’est pas hostile au progrès et plaide pour une connexion Internet filaire dans les écoles.

Dans ses interventions au Conseil municipal, Scheuerl a également évoqué les questions de confidentialité. Il se demandait si les responsables, les étudiants majeurs et les enseignants seraient contraints à signer des déclarations de confidentialité et qu’est ce que se passerait si ces derniers refusaient de consentir.

La commission scolaire vient d’accepter de vérifier ces aspects. Scheuerl a déclaré: « Les responsables n’étaient pas suffisamment préparés. » Cependant, du point de vue de la commission, l’utilisation du Wi-Fi resterait justifiée si l’on arrivait à tenir compte des critiques. « La recherche sur Internet à l’école est importante mais il s’agit également de maîtriser l’information« , a déclaré Scheuerl. Il a aussi exigé des clarifications générales concernant les conséquences éducatives et psychologiques d’apprentissage et les questions techniques d’ordre légal comme la responsabilité civile, les droits d’auteur et les risques y relatifs.

Lire l’article original en allemand.
http://www.alerte.ch/fr/activit%C3%A9s/agir/163-hambourg-renonce-au-wi-fi-dans-les-%C3%A9coles.html

 

Disconnect No Connection

Agir

Protégez-vous en diminuant votre exposition à l’électrosmog. Si votre travail vous oblige à utiliser un téléphone portable, utilisez votre bon sens et suivez les conseils de l’office Fédéral de la Santé.

Evitez le sans fil et optez pour des connections câblées comme les solutions pour éviter le Wi-Fi.

Faites opposition si votre environnement est ménacé par des implantations d’antennes de téléphonie mobile ! Voir exemple de lettre.

Observez et documentez-vous. Parlez autour de vous des problèmes de l’électrosmog et utilisez votre pouvoir démocratique pour voter des politiciens qui s’engagent contre une prolifération incontrôlée de l’électrosmog.

Cherchez de l’aide si vous en avez besoin! Vous pouvez demander des analyses à des spécialistes ou louer des appareils de mesures et faire votre propre anal

L’industrie des communications sans fil échappe à tout controle

19/10/14 16:12

Lettre ouverte de Barrie Trower:

A tous ceux qui peuvent être concernés…..

L’industrie des communications, en raison de son utilité pour le gouvernement, les finances, la collecte du renseignement et la guerre, est vraiment dans la position d’échapper à tout contrôle, sous couvert des  progrès de la technologie.

Dans un premier temps tous les systèmes pulsés

Cependant, quand on s’est rendu compte que la guerre furtive avec les micro-ondes repose sur l’entraînement d’un cerveau par ces impulsions, ce qui est actuellement utilisé comme un instrument national, les impulsions ont dû être re-nommées «modulations». La différence entre les deux est infime, mais l’effet est le même. Seul le nom a changé. Je crois que c’est ce qui explique les changements dramatiques dans le comportement auxquels nous assistons aujourd’hui – les suicides collectifs, les perturbations des enfants dans les écoles, l’agressivité et ainsi de suite.

Au fil des ans, j’ai compilé une liste de effets connus (followed by potentialisation) à long terme de ces micro-ondes. Il faut noter que chaque personne réagira un peu différemment, mais la même zone du cerveau / temporal / amygdaloid temporelle / parotide / etc., restera la même.

Impulsions / Modulations par seconde et effets possibles :

1 Troubles du Rythme cardiaque

1-3 Troubles des Rythmes du Sommeil

3-5 Paranoia / Hallucinations / Amnesie / Illusions / Absence de sensations Somnolence

6-7 Dépression / idées suicidaires / distorsion visuelle / Confusion dans les mouvements / Flashs / Perte d’appétit

8-11 Impossibilité de se détendre / sensation de mal être / sentiment d’être malheureux

11-13 Angoisse, comportement maniaque / Problèmes avec les mouvements/ / flashes / perte d’appétit

14-18 Petites attaques / Orientation perturbée / hallucinations visuelles et auditives

18 + Incapacité à prendre des décisions / problèmes sensoriels (vue / toucher

24 ** Confusion / scintillement / clignotants / Vertiges, temps ralenti / Impossible de prendre des décisions / Manies, hyperactivité

40+ anxiété / troubles du sommeil / Temps de réaction ralenti / Incapacité à prendre des décisions

** Il est à noter que d’un téléphone mobile avec une fréquence d’impulsions / de modulation de 25 pourrait agir directement sur la vue (si porté à la tête), ou sur le rythme cardiaque (au cas où il est dans la poche).

Il est clair qu’une personne sensible peut avoir n’importe quelle combinaison de ces perturbations. Les Personnes électrosensibles peuvent reconnaître plusieurs de leurs propres symptômes. Mon travail sur l’électrosensibilité et le cerveau se trouve sur

http :/ / www.mastsanity.org

Je pense que le problème est que les jeunes gouvernements et les jeunes ingénieurs des communications n’ont aucune connaissance de la guerre froide et ne savent pas à qui demander des informations, et même s’ils le faisaient, le gouvernement serait probablement dans le déni.

La situation est un gâchis, aggravé par la cupidité.

Si quelqu’un souhaite obtenir des éclaircissements de tout ce qui précède, et sije peux apporter mon aide de quelque façon, s’il vous plaît faites-le moi savoir.

Barrie Trower

Retraité de l’intelligence service et spécialiste des champs électromagnétiques.

 

 

—————————————————————————————————————————–The Communications Industry is in the position where it is spiraling out of any person’s ability to control it

An open letter Open Letter from Barrie Trower: To whom it may concern…

The Communications Industry, because of its usefulness to Government, Finance, Intelligence gathering and Warfare, is really in the position where it is spiraling out of any person’s ability to control it, with regard to advancing technology. Initially, all systems « pulsed ». However, when it was realised that stealth microwave warfare relies on entrainment of a brain from such pulses, now being used as a domestic instrument, the pulses had to be re-named as « modulations ». The difference between them is infinitesimally small, but the effect is just the same. Only the name has changed. I believe that this explains the dramatic changes in behaviour we are now witnessing – group suicides, disruption in schools ,aggression and so on.

Over the years, I have compiled a list of known entrainment responses (followedby long-term potentiation) from these microwaves. It should be appreciated that each person will respond slightly differently, although the same area of brain/ temporal/amygdaloid temporal/parotid/etc., will remain the same.

Pulses/Modulations

Per second/Possible Result

1 Heartbeat Rhythm

1-3 Sleep Pattern

3-5 Paranoia/Hallucinations/Amnesia/Illusions/Drowsiness ‘Absent’ Feeling

6-7 Depression/Suicidal Feelings/Visual Distortion/Confusion

8-11 Cannot Relax/Feeling Unwell/Unhappy

11-13 Anger/Manic Behaviour/Problems with Movement/Flashes/Loss of Appetite

14-18 Small Seizures/Disturbed Orientation/Auditory/Visual Hallucinations

18+ Inability to make decisions/Sensory problems (sight/touch/so

24+** Confusion/Flickering/flashing lights/Dizziness

35+ Mania/Hyperactivity- 40+ Anxiety/Sleep disturbance/Reaction time slowed/Unable to make decisions

** It is worth mentioning that a mobile phone with a pulse/modulation frequency of 25 could act directly on visual sight (if being held at head), or heartbeat (if in achest pocket). A frequency of 25 can disrupt both visual and heart neurotransmitters.

Clearly a susceptible person may have any combination of these. Electrosensitive persons may recognise many of their own symptoms. My work on electrosensitivity and the brain can be found onhttp://www.mastsanity.org.

I think the problem is that young Governments and young communications engineers have no knowledge of Cold War warfare and don’t know who to ask; even if they did, the Government would probably be in denial. The situation is a mess, made worse by greed.

If anyone would like clarification of any of the foregoing, or I can help in any way, please let me know.

 

Barrie Trower,

retired British military intelligence,  scientist in microwave and stealth warfare.

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives