Dentaire

IMPLANTS DENTAIRES EN TITANE et électro-hyper-sensibilité


Influence des basses et hautes fréquences sur les implants dentaires et les amalgames
, par Marc Guéville, praticien Mora.

De nombreux cas de perturbations dentaires ont vu le jour depuis une dizaine d’années chez les patients présentant une hypersensibilité aux champs électriques (courants alternatifs, lignes hautes tensions et aux hyperfréquences, GSM, Wifi).

Après plusieurs mois d’attente, l’Agence gouvernementale de protection sanitaire (Health Protection Agency ou HPA, Agoravox 16/11/2005) d’Angleterre vient de publier un important communiqué de presse sur un phénomène de santé en pleine expansion dans notre société : l’électrosensibilité. Cette nouvelle maladie, reconnue depuis peu, est appelée officiellement par l’OMS, l’ électro hyper sensibilité ou EHS.

electro-hyper-sensibilte EHS et implants dentaires Pathologie non spécifique à la sphère dentaire, l’EHS est amplifiée par toute pose d’implant métallique dans l’organisme.

Lire la suite :

Marc Guéville, Praticien Mora

Attention :
les implants en titane sont les plus perturbateurs car le
titane n’est pas neutre. Il est impératif de choisir des implants non métalliques.Informations complémentaires sur les implants dentaires: lePratikadent (fiche détaillée sur le site des éditions Luigi Castelli).

 

Amalgames et ondes pulsées

L’utilisation d’un téléphone portable accroît les émissions de mercure par les amalgames

Emission mercurielle des amalgames dentaires après IRM et après utilisation d’un téléphone mobile

 

Mortazavi SM, Daiee E, Yazdi A, Khiabani K, Kavousi A, Vazirinejad R, Behnejad B, Ghasemi M, Mood MB.

Pak J Biol Sci. 2008 Apr 15;11(8):1142-6.

(cf. résumé  – original en anglais en fin de document)

 

Phase 1 : prélèvement de salive chez 30 personnes avant et après IRM.

Phase 2 : 14 étudiantes en bonne santé sans amalgame, n’utilisant pas de tél. portable jusque là.

On met des amalgames aux 14 étudiantes et on collecte des échantillons d’urine avant la pose et 1, 2, 3 et 4 jours après.

Moyenne des concentrations de Hg dans la salive des étudiantes avant expo aux ondes électromagn : 8,6 μg/l et après expo : 11,3 μg/l = augmentation significative chez les utilisatrices de téléphone.

Concentration moyenne du Hg urinaire avant la pose d’amalgames puis 1, 2, 3 et 4 jours après = 2,43, 2,71, 3,79 et 4,8 μg/l –  

alors que chez les témoins non utilisateurs, la concentration mercurielle était de 2,07, 2,34, 2,51, 2,66 et 2,76 μg/l.

On constate que IRM et rayonnement électromagnétique émis par les téléphones portables augmentent significativement les émissions de mercure par les amalgames dentaires. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre si d’autres sources d’exposition à des champs électromagnétiques peuvent entraîner des altérations des amalgames dentaires et accélérer le relargage de mercure.

(Résumé medline )

 

Mercury release from dental amalgam restorations after magnetic resonance imaging and following mobile phone use.

Mortazavi SM, Daiee E, Yazdi A, Khiabani K, Kavousi A, Vazirinejad R, Behnejad B, Ghasemi M, Mood MB.

Department of Medical Physics, School of Paramedical Sciences, Shiraz University of Medical Sciences, Shiraz, Iran.

Pak J Biol Sci. 2008 Apr 15;11(8):1142-6.

 

In the 1st phase of this study, thirty patients were investigated. Five milliliter stimulated saliva was collected just before and after MRI. The magnetic flux density was 0.23 T and the duration of exposure of patients to magnetic field was 30 minutes.

In the 2nd phase, fourteen female healthy University students who had not used mobile phones before the study and did not have any previous amalgam restorations were investigated.

Dental amalgam restoration was performed for all 14 students. Their urine samples were collected before amalgam restoration and at days 1, 2, 3 and 4 after restoration.

The mean +/- SD saliva Hg concentrations of the patients before and after MRI were 8.6 +/- 3.0 and 11.3 +/- 5.3 microg L(-1), respectively (p < 0.01). A statistical significant (p < 0.05) higher concentration was observed in the students used mobile phone.

The mean +/- SE urinary Hg concentrations of the students who used mobile phones were 2.43 +/- 0.25, 2.71 +/- 0.27, 3.79 +/- 0.25, 4.8 +/- 0.27 and 4.5 +/- 0.32 microg L(-1) before the amalgam restoration and at days 1, 2, 3 and 4, respectively.

Whereas the respective Hg concentrations in the controls, were 2.07 +/- 0.22, 2.34 +/- 0.30, 2.51 +/- 0.25, 2.66 +/- 0.24 and 2.76 +/- 0.32 microg L(-1).

It appears that MRI and microwave radiation emitted from mobile phones significantly release mercury from dental amalgam restoration. Further research is needed to clarify whether other common sources of electromagnetic field exposure may cause alterations in dental amalgam and accelerate the release of mercury.

PMID: 18819554 [PubMed – indexed for MEDLINE]

MG pour NAMD, décembre 2008

La dépose des amalgames dentaires

DEPOSE DES AMALGAMES DENTAIRES – ATTENTION  PRUDENCE
Evy Rouque

La dépose des amalgames dentaires est un acte qui doit être mûrement réfléchi et qui doit se faire suivant un protocole spécifique afin de ne pas entraîner une contamination supplémentaire par les poussières et vapeurs mercurielles dégagées lors de la dépose.

Les amalgames dentaires sont composés à 50 % de mercure et contiennent d’autres métaux neuro-toxiques. Pour votre information je vous conseille de lire la fiche Wikipédia ci-dessous très bien documentée.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Amalgame_dentaire

En France la toxicité des amalgames n’est pas officiellement reconnue et les praticiens ne sont pas formés à ces techniques de dépose. Pourtant un protocole très strict doit être observé lors de cette opération à hauts risques.

« Il est donc très important de demander à votre praticien où il s’est formé sachant que ces formations sont faites aux Etats Unis, en Suède et en Suisse.

Ci-dessous dans un page sur la dentisterie holistique une vidéo présentant une dépose selon le protocole de l’IAOMT (Académie internationale de médecine orale et de toxicologie ) – Safer Amalgame Removal …hélas en anglais –  dont je vous résume brièvement le commentaire :

  •  corrélation entre un taux de mercure élevé et les pathologies cardio-vasculaires
  •  danger pour le praticien et le patient d’intervenir  sans précaution

 les autorités internationales –  Europe y compris –  reconnaissent que cette opération sans précaution est extrêmement dangereuse car elle expose tout les personnes présentes à une grande quantité de Mercure
 Il faut minimiser ces risques en suivant un protocole précis.
 Dès que la procédure de retrait débute il se dégage des gaz mercuriels toxiques invisibles qui doivent être piégés par un aspirateur spécifique.
 Les extracteurs intérieurs ne servent à rien car les gaz restent prisonnier dans la pièce et imprègnent tout ce qui s’y trouve.
 protéger les praticiens avec des masques spécifiques au charbon mais le mieux est d’utiliser l’air en bouteille comme le font les pompiers
 pour le patient l’idéal est de l’air en bouteille mais un substitut acceptable est un masque nasal spécifique, des lunettes et un aspirateur de vapeurs
 des gants en latex pour le praticien
 le patient doit impérativement respirer par le nez durant l’opération
 ajouter un aspirateur près du patient ; l’assistant doit aspirer également pendant l’opération
 un aspirateur de salive est aussi utilisé
 Il est recommandé de couper l’amalgame et non de le fraiser ce qui explose l’amalgame en petites particules et de toujours travailler en utilisant une grande quantité d’eau.
– en cas de l’utilisation d’une digue il faut s’assurer que le mercure ne s’y accumule pas

Quelques conseils supplémentaires post dépose

 laissez vos affaires sac et vêtements à l’extérieur du cabinet du praticien
 demandez une blouse qui couvre vos vêtements et une charlotte pour les cheveux
 en rentrant chez vous lavez-vous entièrement les cheveux y compris
 passez tous les vêtements que vous portiez à la machine
 prendre une cuillère d’huile olive pour nettoyer la vésicule organe cible du mercure
 boire beaucoup (d’eau) avant et après l’opération

Très important également :

Femmes enceintes
Pour les femmes enceintes ou qui allaitent il faut impérativement s’abstenir de faire déposer ou de poser une obturation en amalgame pendant cette période car le mercure qui passe directement dans le sang  pourrait contaminer le fœtus et le lait maternel.
Si une grossesse est envisagée, la dépose devra être terminée chez l’homme et la femme 6 mois avant la conception, après un programme de détoxication.

Les tests préalables
Avant toute dépose il est recommandé de faire des tests permettant d’évaluer le taux de métaux lourds stockés dans le corps et de refaire ces tests 6 mois après la dépose du dernier amalgame.

Le traitement avant et après dépose
La dépose se doit d’être précédée et suivie d’un traitement qui vous aidera à éviter toute intoxication car le risque zéro n’existe pas. Une dépose sans programme de détoxication est un frein redoutable au retour d’une bonne ou meilleure santé.
Ce traitement doit être discuté avec le praticien mais il faut savoir que les chélateurs chimiques de type DMPS, DMSA, EDTA sont des traitements lourds, agressifs dont la toxicité est parfois bien supérieure aux bénéfices escomptés.
Ne vous lancez pas dans ce type de chélation sans une assistance médicale sérieuse. Les EHS sont généralement de grands intoxiqués aux métaux lourds et la moindre contamination supplémentaire due à une chélation mal gérée peut entraîner une aggravation importante des symptômes. De plus les émonctoires (foie,reins) qui sont souvent fragilisés ne sont pas toujours en capacité de faire face à un tel afflux de toxiques.
Informez-vous sur la phytothérapie associée à des compléments alimentaires ceci toujours en accord avec le  praticien référant.
Attention à la Chorella qui contient parfois des contaminants pouvant aggraver les problèmes…

Les compléments alimentaires
Des informations intéressantes à prendre dans cet extrait du livre «mercure dentaire detox » même si la traduction en est maladroite, car les EHS ont très souvent des problèmes d’assimilation des vitamines et oligo-éléments et des difficultés à éliminer les toxiques.

AmalgamProtocol.htm

La mastication, la chaleur des aliments ingérés, les produits agressifs utilisés pour le détartrage ou le blanchiment des dents ont libéré au fil des ans ces toxiques dans votre corps. Si vos amalgames ont plus de 10ans ils ne contiennent plus grand chose… et leur dépose peut-être plus dangereuse que bénéfique.
Les solutions de remplacement des amalgames ne sont pas non plus indemnes de toxicité et pour les EHS il faut impérativement choisir la solution la plus adaptée (céramique sans métal) qui est aussi hélas la plus coûteuse.
Il faut savoir que tout le monde ne réagit pas de la même façon et que sur les personnes ayant fait une dépose certaines en ont tiré un bénéfice, d’autres ne voient aucun différence et d’autres ont vu leurs symptômes s’aggraver…

Tous ces aspects doivent être envisagés et discutés avec le praticien. La consultation avec le praticien qui vous exposera sa méthodologie reste primordiale car elle vous permettra de faire un choix en connaissance de cause.

Vous pouvez lire à titre informatif :

« l’action des dents sur les corps »
Dr J.Braccecassé

« Les dangers des plombages »
Dr Montain

et signer la pétition pour interdire le mercure dans les amalgames sur le site :
http://www.non-au-mercure-dentaire.org/

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives