Témoignages vidéos d’EHS
  • Les abeilles électrosensibles ?:
      https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/du-faouet-vers-rennes-le-convoi-mortuaire-de-300-apiculteurs-bretons-5733656 et si les abeilles étaient, elles aussi, EHS électro-hypersensibles ? La combinaison des ondes prédatrices et de...

  • Déficit de l'attention et dopamine:
    J'adore cette rubrique du Figaro : elle est l'antenne institutionnelle pour conter toutes sortes de bêtises...

Lecture pour tous

Avec « Vernon Subutex 3 », Virginie Despentes achève sa trilogie …

Image issue d'un article pour la recherche "vernon subutex" (source : Le Monde)

Une trilogie qui porte un regard intelligent et acéré sur les travers de cette société en perte totale de repères en suivant le destin d’un personnage à la dérive attachant et décalé. Avec de l’humour toujours..merveilleusement bien écrit…Jouissif à tous les étages…Mérite un grand prix littéraire….

Si l’on continue sur la lancée notre avenir sera bref peut-être… mais sinistre surement

Homo Deus
  • Sapiens retraçait l’histoire de l’humanité. Homo Deus interroge son avenir. Que deviendront nos démocraties quand Google et Facebook connaîtront nos goûts et nos préférences politiques mieux que nous-mêmes ? Qu’adviendra-t-il de l’Etat providence lorsque nous, les humains, serons évincés du marché de l’emploi par des ordinateurs plus performants ? Quelle utilisation certaines religions feront-elles de la manipulation génétique ?

    Homo Deus nous dévoile ce que sera le monde d’aujourd’hui lorsque, à nos mythes collectifs tels que les dieux, l’argent, l’égalité et la liberté, s’allieront de nouvelles technologies démiurgiques. Et que les algorithmes, de plus en plus intelligents, pourront se passer de notre pouvoir de décision.

    Car, tandis que l’Homo Sapiens devient un Homo Deus, nous nous forgeons un nouveau destin. Best-seller international – plus de 200 000 exemplaires vendus en France, traduit dans près de 40 langues – Sapiens interrogeait l’histoire de l’humanité, de l’âge de la pierre à l’ère de la Silicon Valley.

    Le nouveau livre de Yuval Noah Harari offre un aperçu vertigineux des rêves et des cauchemars qui façonneront le XXIe siècle. Yuval Noah Harari est docteur en Histoire, diplômé de l’Université d’Oxford. Aujourd’hui, il enseigne dans le département d’Histoire de l’université hébraïque de Jérusalem et a remporté le « prix Polonsky pour la Créativité et l’Originalité » en 2009 et en 2012. Acclamé par Barack Obama et Mark Zuckerberg, son ouvrage Sapiens est devenu un phénomène international : traduit dans près de 40 langues et présent dans toutes les listes de bestsellers à travers le monde. Fermer

sexy LINKY ?

Sexy Linky ?

Sexy, Linky ?

Sexy, Linky ?
Nicolas Bérard, Scop L’Âge de faire,2016
11 x 17 cm – 72 pages
4 €

Description

C’est qui, ce Linky ? Ce petit livre épluche les tenants et aboutissants (financiers, industriels, politiques, technologiques) de la généralisation de ce compteur soi-disant « intelligent » et les raisons de l’opposition qu’il rencontre chez citoyens et élus (lire La Maison écologique n° 84 et 92).

Écologie, emplois, santé face aux ondes émises, intrusion dans la vie privée, déni de démocratie, cet ouvrage décortique les petits et gros mensonges de responsables politiques ou industriels pour faire accepter le remplacement de compteurs en parfait état de marche par ces fameux boîtiers verts arrosés d’une bonne dose de greenwashing (attention aux courts-circuits !).

Au fil d’un récit vif et entraînant, le journaliste de L’Âge de faire Nicolas Bérard retrace non sans une piquante ironie l’enquête qui l’a mené dans les bas fonds de ce déploiement à marche forcée, en donnant la parole aux experts, aux pro comme aux anti, afin de faire la lumière sur cette sombre histoire de compteur électrique

La vérité sur les nouveaux compteurs communicants


J’attire aujourd’hui votre attention sur la parution aux éditions Chariot d’Or de

La vérité sur les nouveaux compteurs communicants

de Clotilde Duroux.

Dans le cadre de la transition énergétique, tous les foyers français seront en 2020 équipés gratuitement par ERDF du compteur communicant Linky®. Le dispositif, qui mesure en temps réel la consommation d’électricité, présenterait des intérêts écologiques et économiques. Mais pour Clotilde Duroux, il serait préjudiciable de s’en tenir uniquement au discours officiel.

Car les Linky®, Gazpar® et consorts posent des problèmes majeurs en termes de santé publique (nocivité des ondes), de sécurité (piratage) et de libertés publiques (collecte des informations). L’auteur base son analyse sur les dernières études scientifiques et sur l’observation de plusieurs pays ayant déjà adopté ce système. Elle met au jour la face cachée de ces compteurs dits « intelligents » qui servent avant tout les lobbies de l’énergie.

Les médias aux mains des industriels

  • En librairie le 8 septembre 2016.
    Un document pour comprendre la mise sous tutelle des médias.


    Main basse sur l’information

    Laurent  Mauduit


    Une dizaine d’oligarques parisiens, ayant pour signe distinctif de ne pas avoir la presse pour métier, possède désormais la majorité des moyens d’information français. Quotidiens nationaux et régionaux, magazines, chaînes de télévision ou de radio : rien n’a échappé à la boulimie d’une poignée de milliardaires, parmi lesquels Vincent Bolloré, Xavier Niel, Patrick Drahi ou encore Bernard Arnault.

     

    Alors que le Conseil national de la résistance espérait, à la Libération, que la France se dote d’une presse indépendante des « puissances financières », celles-ci contrôlent désormais presque tous les médias. Et la normalisation économique se double fréquemment d’une normalisation éditoriale, quand il ne s’agit pas d’une censure pure et simple.

     

    De Canal+ à France Télévisions, en passant par M6 ; de Libération au Monde, en passant par Le Parisien, Laurent Mauduit mène l’enquête sur la reprise en main dont toute la presse, ou presque, a fait l’objet ces dernières années.

     

    Pour comprendre la gravité de cette mise sous tutelle, il nous invite aussi à nous replonger dans les combats démocratiques en faveur d’une presse libre et indépendante qui, de 1789 à nos jours, ont secoué la France. Une plongée dans le passé, celui de la presse asservie du Second empire ou celui de la presse corrompue de l’entre-deux-guerres, qui permet de prendre la mesure de la régression que nous vivons actuellement.

     

    Établissant une description méticuleuse du naufrage des médias français, l’enquête est aussi un plaidoyer en faveur d’une refondation de la presse, dans le cadre d’une révolution démocratique. Tant il est vrai qu’il n’y a pas de démocratie véritable sans citoyens éclairés…

     

Archives