Témoignages vidéos d’EHS

Lecture pour tous

sexy LINKY ?

Sexy Linky ?

Sexy, Linky ?

Sexy, Linky ?
Nicolas Bérard, Scop L’Âge de faire,2016
11 x 17 cm – 72 pages
4 €

Description

C’est qui, ce Linky ? Ce petit livre épluche les tenants et aboutissants (financiers, industriels, politiques, technologiques) de la généralisation de ce compteur soi-disant « intelligent » et les raisons de l’opposition qu’il rencontre chez citoyens et élus (lire La Maison écologique n° 84 et 92).

Écologie, emplois, santé face aux ondes émises, intrusion dans la vie privée, déni de démocratie, cet ouvrage décortique les petits et gros mensonges de responsables politiques ou industriels pour faire accepter le remplacement de compteurs en parfait état de marche par ces fameux boîtiers verts arrosés d’une bonne dose de greenwashing (attention aux courts-circuits !).

Au fil d’un récit vif et entraînant, le journaliste de L’Âge de faire Nicolas Bérard retrace non sans une piquante ironie l’enquête qui l’a mené dans les bas fonds de ce déploiement à marche forcée, en donnant la parole aux experts, aux pro comme aux anti, afin de faire la lumière sur cette sombre histoire de compteur électrique

La vérité sur les nouveaux compteurs communicants


J’attire aujourd’hui votre attention sur la parution aux éditions Chariot d’Or de

La vérité sur les nouveaux compteurs communicants

de Clotilde Duroux.

Dans le cadre de la transition énergétique, tous les foyers français seront en 2020 équipés gratuitement par ERDF du compteur communicant Linky®. Le dispositif, qui mesure en temps réel la consommation d’électricité, présenterait des intérêts écologiques et économiques. Mais pour Clotilde Duroux, il serait préjudiciable de s’en tenir uniquement au discours officiel.

Car les Linky®, Gazpar® et consorts posent des problèmes majeurs en termes de santé publique (nocivité des ondes), de sécurité (piratage) et de libertés publiques (collecte des informations). L’auteur base son analyse sur les dernières études scientifiques et sur l’observation de plusieurs pays ayant déjà adopté ce système. Elle met au jour la face cachée de ces compteurs dits « intelligents » qui servent avant tout les lobbies de l’énergie.

Les médias aux mains des industriels

  • En librairie le 8 septembre 2016.
    Un document pour comprendre la mise sous tutelle des médias.


    Main basse sur l’information

    Laurent  Mauduit


    Une dizaine d’oligarques parisiens, ayant pour signe distinctif de ne pas avoir la presse pour métier, possède désormais la majorité des moyens d’information français. Quotidiens nationaux et régionaux, magazines, chaînes de télévision ou de radio : rien n’a échappé à la boulimie d’une poignée de milliardaires, parmi lesquels Vincent Bolloré, Xavier Niel, Patrick Drahi ou encore Bernard Arnault.

     

    Alors que le Conseil national de la résistance espérait, à la Libération, que la France se dote d’une presse indépendante des « puissances financières », celles-ci contrôlent désormais presque tous les médias. Et la normalisation économique se double fréquemment d’une normalisation éditoriale, quand il ne s’agit pas d’une censure pure et simple.

     

    De Canal+ à France Télévisions, en passant par M6 ; de Libération au Monde, en passant par Le Parisien, Laurent Mauduit mène l’enquête sur la reprise en main dont toute la presse, ou presque, a fait l’objet ces dernières années.

     

    Pour comprendre la gravité de cette mise sous tutelle, il nous invite aussi à nous replonger dans les combats démocratiques en faveur d’une presse libre et indépendante qui, de 1789 à nos jours, ont secoué la France. Une plongée dans le passé, celui de la presse asservie du Second empire ou celui de la presse corrompue de l’entre-deux-guerres, qui permet de prendre la mesure de la régression que nous vivons actuellement.

     

    Établissant une description méticuleuse du naufrage des médias français, l’enquête est aussi un plaidoyer en faveur d’une refondation de la presse, dans le cadre d’une révolution démocratique. Tant il est vrai qu’il n’y a pas de démocratie véritable sans citoyens éclairés…

     

L’affaire de la maladie de Lyme.

L’Affaire de la maladie de Lyme

Une enquête

Chantal PERRIN
Roger LENGLET

Transmise surtout par les tiques, la maladie de Lyme est une pathologie à évolution lente qui affecte les articulations, le cerveau, le coeur, les systèmes immunitaire et hormonal… Mais aujourd’hui elle représente aussi un scandale sanitaire et politique d’une exceptionnelle gravité.
Alors qu’elle se répand dans le monde à toute allure (de l’Asie à l’Amérique du Nord, du Nord de l’Europe à l’Afrique subsaharienne), les autorités françaises restent dans le déni. Le manque de formation sur Lyme de la majorité des médecins entraîne d’innombrables erreurs de diagnostic et de traitement, à l’origine de l’errance médicale des personnes atteintes. Les malades vivent alors l’enfer. Et les rares médecins qui les identifient et les soignent de façon performante font l’objet de représailles au nom de la maîtrise comptable des assurances maladie.
Cette enquête (la première en France) est le fruit de plusieurs années d’investigation auprès des principaux acteurs concernés par l’affaire et d’immersion dans les études scientifiques. Elle examine aussi la situation dans différents pays.
Tour d’horizon documenté sur cette maladie, ce livre donne également les clés pour une prévention efficace et les bons réflexes à adopter en cas de contamination.
L'Affaire de la maladie de Lyme
L'Affaire de la maladie de Lyme

Ces ondes qui nous entourent – Martin Blank

 

Martin Blank

Martin Blank

Docteur en chimie physique de l’Université Columbia – où il fut professeur associé de 1968 à 2011 – ainsi qu’en science colloïdale de l’Université de Cambridge, Martin Blank étudie les effets des champs électromagnétiques sur la santé depuis plus de 30 ans. Expert mondialement reconnu, il est intervenu sur la question des normes de sécurité relatives aux champs électromagnétiques pour le Parlement canadien, pour le House Committee on Natural Resources and Energy (HRNE) au Vermont et pour la Cour suprême fédérale du Brésil.

Ces ondes qui nous entourent

Acheter en ligne

septembre 2016

Papier Prix 27$ / 20€

Ces ondes qui nous entourent

Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques

Martin Blank | Régulière | 304 pages

Préface de Paul Héroux | Traduit de l’anglais par Michel Durand

Et si les téléphones mobiles étaient les nouvelles cigarettes ? Quand il s’agit de discréditer les études scientifiques, les méthodes de l’industrie des télécommunications d’aujourd’hui ressemblent étrangement à celles de l’industrie du tabac d’autrefois. Réagissant à la décision de l’Organisation mondiale de la santé de classer désormais les rayonnements émis par les téléphones cellulaires comme « possiblement cancérogènes », en 2011, l’industrie des télécommunications n’a pas tardé à répliquer qu’il n’existait pas de « preuves concluantes » de la nocivité de ces rayonnements pour les humains, confortant ainsi les autorités dans leur refus d’adopter des normes de sécurité plus sévères.

Lignes électriques, systèmes Wi-Fi, téléphones intelligents, fours à micro-ondes, ampoules électriques et autres objets d’usage courant… Le Dr Martin Blank nous dit pourtant qu’il y a lieu de s’inquiéter, car nous sommes exposés à un bombardement d’ondes comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité. Dans cet essai percutant, l’auteur fait le point sur les connaissances scientifiques en ce qui concerne les effets biologiques d’une exposition à des rayonnements électromagnétiques non ionisants et non thermiques, et ce, à des niveaux bien en deçà des normes en vigueur. En matière de santé publique, cet expert international est d’avis que le principe de précaution devrait s’imposer.

Avouant qu’il se passerait difficilement de son téléphone intelligent, le Dr Martin Blank reconnaît les bienfaits des nouvelles technologies et montre comment il est possible de s’en protéger tout en continuant d’en bénéficier. Clair, rigoureux et accessible, cet ouvrage est un incontournable pour bien comprendre les enjeux et les intérêts en cause en matière de rayonnement électromagnétique.

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives