Actualités

Le coup de poignard dans le dos de Stéphane Lhomme par QUE CHOISIR relaté dans un blog de Médiapart .

Le coup de poignard  dans le dos de Stéphane Lhomme  par QUE CHOISIR relaté dans un blog de Médiapart .

Toute ressemblance avec des sigles existants seraient pure coïncidence .

Rassemblement National – Stop Linky

RASSEMBLEMENT NATIONAL STOP-LINKY
(et autres compteurs communicants)

Mercredi 22 mars 2017 de 11h30 à 15h
devant la maison de la Radio à Paris
(116 av du Pdt Kennedy)

 

Robin des Toits France (Association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil)
EHS France (Pour la reconnaissance de l’électrohypersensibilité et la défense des électrohypersensibles)
Ligue des Droits de l’Homme Presqu’île de Crozon

Solidarité et coordination Anti-Linky et cie Paris-Idf

Association de défense contre les compteurs communicants

Coordination Nationale des Collectifs contre les antennes relais

Collectif Stop Linky Grand Paris

Collectif Stop Linky 07

Collectif Stop Linky 17

Collectif Stop Linky 21

Collectif Stop compteurs communicants 25-70-90

Collectif Stop Linky 29

Collectif Je veux garder mon compteur 37

Collectif Stop Linky Ouest 49

Collectif Stop Linky 50

Collectif Stop Linky 54

Collectif Stop Linky 55

Collectif Stop Linky 56

Collectif Stop Linky 78

Collectif Stop Linky 76-27

Collectif Refus Linky Gazpar 79

Collectif Stop Linky 82

Collectif Stop Linky Limouzi 87

Collectif 89 Non aux compteurs dits « intelligents »

Collectif Intercommunal Stop Linky BDPX 47

Collectif Stop Linky auxerrois

Collectif Stop Linky Pays Bigouden

Collectif Creuse anti compteurs communicants et antennes relais

Collectif Stop-Linky Berry-Touraine

Collectif Stop Linky Bordeaux Métropole

Collectif Grenoble Anti-Linky

Collectif Stop Linky Meudon

Collectif Stop Linky Presqu’île de Crozon

Collectif Stop Linky Rueil Santé

Collectif Stop Linky Chartres de Bretagne

Collectif non au Linky Pays de Dol de Bretagne

Collectif Stop Linky Pays de Condé

Collectif Stop Linky Chateaulin- Porzay- Aulne Maritime

Collectif Stop Linky Clayes

Collectif Stop Linky Saint-Ouen

Collectif Stop Linky Saintonges

Collectif Stop-Linky Chatel-Guyon

Collectif Stop-Linky Pays Roi Morvan

Collectif Stop Linky au Pays des Abers

Collectif Stop-Linky Saleilles

Collectif Stop Linky Lerouville

Collectif Stop Linky Royan

Collectif Stop Linky Redon

Collectif Stop Linky Rivesaltes

Collectif Stop Linky Thuir

Collectif Stop compteurs communicants de Forcalquier

Collectif Refus Linky Pays de Luchon

Collectif Refus Linky et cie

Collectif No Linky Aix en Provence

Citoyenneté collective du Saint-Affricain et d’ailleurs

Collectif Aire toulonnaise

Collectif Alerte compteurs communicants 40

Collectif Anti Linky Maisons Alfort

Collectif Anti-Linky Carcassonne

Collectif Anti Linky Anglet

Collectif Anti-Linky du Pays de Caux

Collectif Anti-Linky Monclar

Collectif Anti-Linky de Labadie Colombier

Collectif Linky non merci Richwiller

Collectif Meilleraye Anti-Linky

Collectif Non au Linky Savès-Louge Volvestre

Collectif Combalinky

Collectif d’intérêts citoyens de l’Estaque

Collectif « Le Perche Citoyen »

Robin des Toits de Mennecy

Groupe Santé Colmar

Génération ondes

Collectif Antennes Relais de Rivières

Association Zone Blanche en Vallée de l’Artillac

Les ElectromagnétHiques du Pays de Rance

Association Biarritz antenne

Collectif Alter Ondes 86

Collectif « alerte aux ondes » de Vabre

Association Bondy Écologie

Action citoyenne environnementale Hendaye

Association Cote d’Emeraude d’Environnement et Qualité de la Vie

Montauban citoyenne

Sepanso 40

Eelv 40

Terre active

Vigilance Citoyenne 49

Café citoyen de Charenton/St-Maurice

Rassemblement Citoyen en Normandie

Comité des Survoltés du pays d’Evran

Le Panier du Bien être

Les Biotonomes Ubayens

Collectif Ubayen VigiCEM

Emov

Ciel voilé

Décroissance IDF

et

Refus Linky Gazpar

Pour rejoindre cette mobilisation, envoyez svp un e-mail à stephane.lhomme@wanadoo.fr 

OndesPARIS c’est pour bientôt !

 

https://lh4.googleusercontent.com/Hdw5MlFz-Ici6YrEWBZbEDaNdrrRm9bDUiejiCg6IDGxT938oF8Kn_kgODOO5OO8Ixtqw6hJ1jA9myCEXQKaKtID0zUw3teIormtiYbzIpIDQkywl8BKgYFH5bVru-S-pPGETYUk
OndesParis, c’est pour bientôt !
 
Ce mardi a été présenté en commission du Conseil de Paris l’étude préalable à la création d’OndesParis. “C’est une grande victoire pour le groupe écologiste”, s’enthousiasme Pascal Julien, Conseiller de Paris. “En Conseil de Paris en mai dernier, nous demandions un observatoire des ondes électromagnétiques, aujourd’hui ses contours sont dessinés, et dans peu de temps il nous permettra de mesurer, de surveiller et de sensibiliser. C’est une vraie reconnaissance par la Ville de Paris des risques liés à une exposition croissante aux ondes.” 
 
Dans l’immédiat, OndesParis sera un observatoire municipal. Ses principales missions seront de contrôler et de mesurer les niveaux d’exposition aux ondes, d’informer et de sensibiliser les Parisien-nes, pour enfin étudier les risques liés à cette exposition et voir comment les limiter. C’est une structure opérationnelle qui se créée. Ses travaux viendront alimenter en informations claires et intelligibles les mairies d’arrondissement, qui pourront enfin répondre aux préoccupations des Parisien-nes concernant les potentiels dangers d’une exposition aux ondes.
 
“La création de cet observatoire est un premier pas vers une réglementation à la hauteur de l’enjeu de santé publique posé par les ondes”, précise Anne Souyris, co-présidente des élu-es écologistes de Paris. “Il faudra rapidement y associer d’autres départements ou la région par exemple. Pour être efficace, une coopération territoriale doit se mettre en place. La question de la pollution électromagnétique est un enjeu de santé publique, peu importe la couleur politique. Le vote à l’unanimité du Conseil de Paris en mai dernier l’a d’ailleurs démontré.”
 
“Côté financement, une évolution sera nécessaire dans un second temps”, estime David Belliard, co-président du groupe écologiste de Paris. “L’idéal serait qu’OndesParis se construise sur le même modèle qu’AirParif, avec une participation financière des acteurs concernés, à savoir les opérateurs de téléphonie mobile”.
 
Le groupe des élu-es écologistes se félicite de cette avancée pour un mieux vivre à Paris et reste toutefois vigilant quant à la négociation en cours sur la charte parisienne de téléphonie mobile.
 
Anne Souyris et David Belliard, co-président-es du groupe écologiste de Paris
Pascal Julien, Conseiller de Paris, élu du 18ème arrondissement

Saint-Maur envoie un missile à Free

>Le Parisien>Val-de-Marne|@laureparny|27 janvier 2017,
Cette antenne relais, installée sur le stade des Corneilles,sera retirée dès la fin de la convention entre la ville et l’opérateur Free.LP/LAURE PARNY
@laureparny

Le maire accuse l’opérateur de ne respecter ni les villes, ni les riverains. Il va jusqu’à promettre de retirer les antennes.

Habiter Saint-Maur et téléphoner avec un mobile du réseau Free. Voilà un choix qui se révélera de moins en moins gagnant ces prochains mois. Le maire, très agacé de la façon dont se passe l’installation d’antennes sur sa commune par le dernier né des opérateurs de mobile, a choisi des mesures radicales. Il révèle qu’il n’accordera plus aucune autorisation d’installation d’antenne Free sur le domaine public. Et il va même plus loin. « Je mets fin dès que possible aux conventions que nous avions déjà et je fais retirer les antennes existantes », lance Sylvain Berrios, maire (LR) de Saint-Maur.

 

C’est l’installation d’une antenne-relais, située de la rue de la Ferme, qui a mis le feu aux poudres. L’antenne a été installée, même si elle ne fonctionne pas encore, sur une copropriété, provoquant la colère des riverains. « Free agit sans les respecter, il faut une harmonie dans le développement, un travail avec la commission des ondes. Cet opérateur décide de s’installer où il veut et attaque au tribunal quand on s’oppose. Il n’est pas question de les laisser agir en cow-boys, en voyous. Jamais nous n’avons eu à faire à des attitudes pareilles avec les autres opérateurs, qui respectent l’esprit de la commission. »

 

Du côté de l’opérateur, on rappelle l’obligation faite à Free d’étendre son réseau et on regrette que les choses se passent mal avec la ville de Saint-Maur. « Nous déplorons l’arrêt des commissions et le manque d’explication pour le refus du site dans le vieux Saint-Maur, commente Free. Nous regrettons également les escalades juridiques que nous impose l’entêtement de la ville, d’autant que toutes les décisions des tribunaux nous ont été favorables jusqu’à présent. »

 

L’opérateur est présent sur des immeubles collectifs quai du port de Créteil, avenue de la République, boulevard de Bellechasse et rue de la Ferme, où l’antenne doit entrer en fonction, la ville ayant en effet perdu au tribunal face à Free. Sur le stade des Corneilles, l’autorisation court jusqu’au 1er juillet. « Nous la retirerons dès que la convention sera arrivée à son terme », promet le maire.

  Le Parisien

débat citoyen sur le LINKY

http://antennes31.org/pdf/Affiches/affiche%20Linky%20Mouzon%204.jpg

Langues
EnglishFrenchGermanItalianSpanish
Archives